Vendée Globe : Alex Thomson, le maudit

Vendée Globe : Alex Thomson, le maudit©Media365

Nicolas Kohlhuber, Media365, publié le lundi 30 novembre 2020 à 16h15

Après cinq tentatives, Alex Thomson n'aura toujours pas réussi à s'imposer sur le Vendée Globe. La semaine passée, le Britannique a été contraint à l'abandon sur l'édition 2020-2021. Au lieu d'assumer son statut de favori, il aura été rattrapé par la malédiction qui le poursuit depuis 15 ans.



« Franchement, je suis dévasté. Je pensais vraiment, profondément, qu'on pouvait gagner. » Voilà comment Alex Thomson a réagi à son abandon sur le Vendée Globe. A la fin de la troisième semaine de course, il a été victime d'une avarie de safran après avoir heurté du matériel de pêche. Ce fait de course a précipité la fin de sa participation à l'édition 2020-2021 du Vendée Globe et peut-être même la fin de son histoire, agitée, avec cette course. Le natif de Bangor a consacré presque 20 ans de sa vie à cette épreuve qui se refuse à lui. Une véritable malédiction. Sa cinquième participation symbolise sa relation contrastée avec le Vendée Globe. Grand favori de la course, il semblait parti pour s'imposer quand Jérémie Beyou a dû revenir aux Sables-d'Olonne. Leader, il avait lentement glissé en-dehors du top 10 pour réparer une poutre longitudinale qui était fissurée. Une fois ce problème réglé, le quadragénaire annonçait son retour aux affaires avec un tonitruant "The Boss is back". Ca n'aura pas duré longtemps. Alors que Charlie Dalin est bien installé en tête de la course, Alex Thomson tente de regagner le Cap après avoir annoncé son abandon.


Le Britannique ne deviendra pas le premier étranger à remporter le Vendée Globe. Il restait sur deux podiums et n'aura jamais réussi à faire mieux. Troisième en 2012-2013, Alex Thomson avait bouclé son tour du monde un peu plus de deux jours après François Gabart et Armel Le Cléac'h. Quatre ans plus tard, il aura gagné une place mais terminera 16 heures après Armel Le Cléac'h. Ces deux podiums n'effaceront jamais la déception qui a accompagné ses trois abandons. Une fixation de bôme arrachée au Cap de Bonne Espérance en 2004 et une fissure dans le Golfe de Gascogne après 4 jours de course en 2008 avaient déjà eu raison de ses ambitions de victoire. Tous ces échecs l'avaient obligé à demander l'autorisation à sa femme pour se relancer dans l'aventure. Le skipper de 46 ans avait déjà annoncé que le Vendée Globe 2020-2021 allait être son dernier. Il pourrait donc se terminer au Cap de Bonne Espérance, un lieu que personne n'a réussi à rallier aussi vite que lui dans l'histoire de cette épreuve. Ce record qui n'est pas homologué pourrait rester comme le seul titre honorifique remporté par Alex Thomson sur le Vendée Globe. De quoi justifier sa grande frustration.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.