Top 14 - Toulouse : Les regrets de Mola

Top 14 - Toulouse : Les regrets de Mola©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le samedi 18 juin 2022 à 09h55

Après l'élimination de Toulouse en demi-finale du Top 14, Ugo Mola a évoqué les manques de son équipe pour aller plus loin, mais s'est également rapidement projeté sur la suite.



Après un superbe doublé Top 14 - Champions Cup l'an dernier, Toulouse est retombé sur terre cette saison. Sortis en demi-finale de la Coupe d'Europe par le Leinster (40-17) il y a quelques semaines, les Haut-Garonnais ont subi le même sort vendredi soir aux portes de la finale du Championnat de France. Si l'équipe d'Antoine Dupont et Romain Ntamack s'était montrée brillante face à La Rochelle lors des barrages le week-end dernier (33-28), elle est cette fois tombée face à Castres (24-18), à l'Allianz Riviera de Nice. Auteur de 14 points au pied (à 5 sur 6), l'Argentin Benjamin Urdapilleta a fait beaucoup de mal aux Toulousains, qui avaient pourtant très bien débuté la rencontre avant de buter face au CO. « Il ne faut pas toujours attendre qu'Antoine Dupont traverse le terrain. Il y a aussi cinq points manqués au pied. Ces matchs ne se jouent à rien », a reconnu Ugo Mola en conférence de presse, à l'issue de la défaite des siens.

Mola pense déjà à la saison prochaine

« Notre discipline de première période, ça nous coûte cher et permet à Castres de revenir dans le match. Après un premier quart d'heure avec des intentions, on a basculé sur le terrain qu'ils maîtrisent, sans parvenir à aller sur le nôtre. On a perdu trop de ballons dans les moments clés. Il n'y a pas besoin de faire une analyse trop profonde. Dès qu'on a tenu le ballon, on s'est créé des opportunités. Mais pas assez pour gagner. Bravo à Castres, a également déclaré le manager des Rouge et Noir, qui ne veut pas pour autant parler d'une saison ratée. (...) Ce groupe garde un bel avenir. J'ai bien compris dans les commentaires qu'il fallait que ça change. C'est le cas. Rendez-vous l'an prochain. » Il faut dire que les arrivées prévues de notamment Pierre-Louis Barassi, Ange Capuozzo, Melvyn Jaminet, Arthur Retière ou encore Alexandre Roumat devraient permettre à Toulouse de viser à nouveau les sommets en 2022-23.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.