La Rochelle : Cette terrible statistique contre Toulouse

A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 21 juin 2024 à 15h46

Les Rochelais, battus cinq fois sur cinq par les Toulousains en phase finale, vont tenter de faire mentir cette statistique vendredi soir, en demi-finales du Top 14.

Opposés au Stade Toulousain, vendredi soir (20h15) au Matmut Atlantique de Bordeaux en demi-finale du Top 14, les Rochelais, vainqueurs en barrages à Toulon samedi dernier (34-29), sont invaincus cette saison face aux Haut-Garonnais, avec un succès 29-8 à domicile lors du Boxing Day puis un match nul 31-31 le 2 juin dernier au Stadium, contre un adversaire vainqueur le week-end précédent de la Champions Cup et qui avait procédé à 14 changements... Afin de poursuivre cette série d'invincibilité, les joueurs de la Rochelle vont devoir accomplir ce qu'ils n'ont jamais réussi à faire jusqu'alors : battre Toulouse lors d'une phase finale.

Quatre fois en Top 14, une fois en Champions Cup

En cinq affrontements en phase finale d'une compétition majeure, le Stade Toulousain l'a emporté cinq fois sur cinq contre le Stade Rochelais : à quatre reprises en Top 14, et une fois en Coupe d'Europe. En 2019, pour leur premier affrontement en phase finale, c'est au Matmut Atlantique de Bordeaux, où ils se retrouveront de nouveau vendredi soir, que les Toulousains s'étaient imposés 20-6, déjà en demi-finales du Top 14. Deux ans plus tard, les hommes d'Ugo Mola l'avaient emporté en finale de la Champions Cup (22-17), puis en finale du Top 14 (18-8). L'année suivante, c'est en barrages du Top 14 que La Rochelle s'était inclinée face à sa bête noire (28-33).

O'Gara revanchard

La dernière victoire en phase finale des Toulousains contre les Rochelais est sans doute la plus douloureuse pour ces derniers. Elle a eu lieu l'an dernier en finale du Top 14, un succès arraché dans les toutes dernières minutes sur un essai de Romain Ntamack (29-26). Et les Rochelais ont toujours du mal à digérer, à l'image de leur manager Ronan O'Gara. "J'ai énormément de respect pour le Stade Toulousain, mais la saison dernière, nous avons été meilleurs qu'eux en finale pendant 78 minutes... Mais ça, c'est le rugby. Nous avons été dans le dur cette saison, mais nous avons toujours été soudés. Le rugby ce n'est pas simple. Nous avons un super passé, mais ce qui m'intéresse, c'est l'avenir", confiait l'Irlandais après la qualification à Toulon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.