La Rochelle : Trois semaines de suspension pour Wardi

La Rochelle : Trois semaines de suspension pour Wardi©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 02 novembre 2022 à 23h15

Après avoir écopé d'un carton rouge lors de la défaite de La Rochelle à Toulouse, Reda Wardi a vu la Commission de Discipline de la LNR le sanctionner d'une suspension de trois semaines.



La sanction est tombée pour Reda Wardi. Lors de la défaite de La Rochelle sur la pelouse de Toulouse dans le cadre de la 8eme journée du Top 14, le pilier gauche des Maritimes a écopé d'un carton rouge dès la 12eme minute. Le joueur de 27 ans s'était rendu coupable d'un plaquage haut sur Antoine Dupont, ce qui avait incité l'arbitre de la rencontre à l'expulsé très tôt dans la rencontre. Le natif de Montpellier a ainsi dû s'expliquer devant la Commission de Discipline de la Ligue Nationale de rugby (LNR), qui a communiqué ce mercredi le verdict à l'encontre du Rochelais. Ce dernier a été reconnu responsable de « jeu dangereux », plus particulièrement de « plaquer un adversaire par anticipation, à retardement ou d'une manière dangereuse ». Avec « le degré moyen de l'échelle de gravité » qui a été retenu par la commission, Reda Wardi a écopé dans un premier temps d'une suspension de six semaines.

Wardi ne verra pas les Bleus

Néanmois, l'attitude du pilier du Stade Rochelais, qui a reconnu sa culpabilité mais également exprimé des remords à la suite de son geste, et le fait qu'il n'ait pas été préalablement sanctionné par la Commission de Discipline ont poussé à la mansuétude. En effet, la sanction initiale a été réduite de moitié et Reda Wardi a finalement écopé d'une suspension de trois semaines. Alors que son carton rouge l'a contraint à renoncer à sa sélection avec le XV de France pour préparer la tournée de novembre, le pilier gauche de 27 ans ne pourra pas reprendre la compétition avant le 27 novembre prochain, « compte tenu du calendrier des rencontres du Stade Rochelais ». Une sanction qui pourra toutefois être réduite d'une semaine dans le cadre du « Head Contact Process » mis en place par World Rugby, avec des ateliers de formation que le joueur devra suivre. Le cas échéant, sa reprise pourrait être avancée au 20 novembre, soit le jour du test-match des Bleus face au Japon. Cette sanction écarte ainsi définitivement Reda Wardi du XV de France cet automne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.