Top 14 (barrages) : La Rochelle s'impose à Toulon et défiera Toulouse en demi-finale

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le samedi 15 juin 2024 à 23h04

La Rochelle est allé l'emporter 29-34 à Toulon en barrages du Top 14 et sera donc opposé à Toulouse vendredi prochain à Bordeaux en demi-finale.

Pour la première fois depuis 2018, Toulon disputait la phase finale du Top 14, avec qui plus est un barrage à jouer à domicile contre La Rochelle. Il y a six ans, le RCT s'était incliné après prolongation contre Lyon à Mayol en barrage. Cette fois, c'est La Rochelle qui est venu mettre fin à la saison des Rouge et Noir. L'ambiance survoltée de Mayol avant le coup d'envoi a vite été refroidie par des Maritimes ultra-efficaces, mais souvent indisciplinés. A la mi-temps, le score était de 15-24 en faveur des Rochelais. Si Melvyn Jaminet a profité des nombreuses fautes rochelaises pour inscrire cinq pénalités, les vice-champions de France en titre ont quant à eux marqué trois essais. C'est d'abord Antoine Hastoy qui a filé dans l'en-but dès la 9eme minute, après avoir trompé la défense toulonnaise sur une feinte de passe après une mêlée à 5m (3-7). Puis à la demi-heure de jeu, alors que le RCT menait 12-10, Dilyn Leyds a marqué à son tour, sur une passe de Hastoy, après une "50-22" jouée rapidement par Jack Nowell suite à une longue passe au pied d'Ulupano Seuteni (12-17). Peu avant la mi-temps, les Rochelais ont enfoncé le clou par Jules Favre, venu aplatir au pied du poteau gauche, après un long temps de jeu de son équipe. La défense toulonnaise a bien résisté, mais a dû s'avouer vaincue, même si l'arbitre a eu recours à la vidéo pour valider l'essai (15-24, mt).

Toulon à 15 contre 13, en vain...

L'écart n'était pas rédhibitoire pour le RCT, mais dès les première minutes de la deuxième période, les Rochelais ont assommé les Toulonnais. A leur tour très indisciplinés, les Rouge et Noir ont offert une possibilité à Hastoy de marquer trois points de plus à la 44eme minute (15-27), puis deux minutes plus tard, Hastoy, sur une nouvelle pénalité, a trouvé le poteau. Mais le ballon a rebondi vers Maëlan Rabut, qui n'a pas pu s'en sortir et l'a remis vers Oscar Jegou, qui n'avait alors plus qu'à aplatir (15-34). Sonnés, à l'image de leur public, les Toulonnais n'ont pas produit grand chose pendant un quart d'heure. Mais ils ont fini par retrouver un second souffle. A la 65eme, il se sont retrouvés tout proches de la ligne, et même s'ils n'ont pas marqué, ils ont vu Will Skelton écoper d'un carton jaune suite à un contact à la tête. Six minutes plus tard, c'est Judicaël Cancoriet qui s'est mis à la faute, et cette fois l'arbitre a accordé un essai de pénalité, qui a permis au RCT de revenir à -12 (22-34). Tout était encore possible, surtout à 15 contre 13 pendant quatre minutes. Mais la défense rochelaise s'est montrée intraitable, Skelton est revenu en jeu, et c'est finalement après la sirène que le RCT a fini par marquer, grâce à Jack Howard Singleton après une contre-attaque rapide (29-34). Mais il était trop tard pour inscrire un autre essai, et c'est donc La Rochelle qui défiera Toulouse en demi-finales la semaine prochaine à Bordeaux pour le remake de la finale 2023. Pour Toulon, la marche était un peu trop haute ce samedi, mais la saison du RCT reste encourageante.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.