Champions Cup (J1) : Le Racing 92 surclassé par des Harlequins sans complexe

Champions Cup (J1) : Le Racing 92 surclassé par des Harlequins sans complexe ©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365, publié le dimanche 10 décembre 2023 à 21h15

Le Racing 92 s'est incliné à domicile ce dimanche en Champions Cup face à une formation des Harlequins très séduisante (28-31). Une rencontre spectaculaire au terme de laquelle les deux formations ont récolté le point de bonus offensif.



Leader du Top 14, le Racing 92 dispose d'une équipe ultra-compétitive au  moment de se mesurer aux Harlequins en Champions Cup. Gaël Fickou en est le capitaine et le leader des trois-quarts tandis que le capitaine des doubles champions du monde sud-africains, Siya Kolisi, a sérieusement musclé le pack au sein duquel on retrouve aussi Cameron Woki. Ce dernier a d'ailleurs été le passeur décisif sur le premier essai du match de Nolann Le Garrec (7-0, 17eme). Cependant, l'essai refusé à Danny Care (14eme) plus tôt n'a pas mis en garde les Ciel et Blanc. On ne peut plus entreprenants dans le jeu et par leur choix de ne jamais tenter les trois points sur pénalité, les Londoniens ont rapidement réagi.

Ils ont égalisé dans un premier temps par l'intermédiaire de leur maître à jouer, Marcus Smith, auteur d'une action individuelle de grande classe (7-7, 23eme). Moins de cinq minutes plus tard, Andre Esterhuizen a réussi un exploit de 40 mètres pour donner l'avantage aux Quins (7-14, 27eme). Cette rencontre extrêmement animée entre deux formations joueuses a par la suite offert au public de La Défense Arena un spectacle sublime avec pas moins de cinq essais, dont celui d'Antoine Gibert qui a adouci la note avant la pause (14-17, mi-temps). Sur leur lancée, les Racingmen ont ensuite dominé la première partie du second acte.

Marcus Smith a fait mal au Racing 92

Cela s'est matérialisé par le doublé de Nolann Le Garrec (21-17, 43eme). En revanche, Juan Imhoff n'a quant à lui pas réussi à donner davantage d'ampleur à l'avance du Racing 92, poussé en touche in extremis (56eme). C'est alors Ibrahim Diallo qui a concrétisé, en puissance, un nouveau temps fort (28-17, 58eme). Néanmoins, cela a eu le don de réveiller la formation anglaise qui lorsqu'elle a accéléré, sous l'impulsion de Marcus Smith, désigné homme du match au passage, elle a pris de vitesse les Ciel et Blanc. Alex Dombrandt (28-22, 61eme) puis Jack Walker au terme d'un maul surpuissant ont replacé les Quins en tête en cinq minutes (28-29, 66eme).

La fin de match, à sens unique, n'a toutefois pas souri aux hommes de Stuart Lancaster. Un en avant d'Arundell ou encore les difficultés du pack à forcer la décision ont empêché les Racingmen de remporter ce premier match européen de la saison (28-31). "On a fait une meilleure seconde période. On a été inconstant mais on n'a pas su tuer le match. On est proche mais loin à la fois" a réagi Nolann Le Garrec au micro de beIN SPORTS après la rencontre. Le demi de mêlée et les siens auront l'opportunité de se rattraper samedi prochain chez l'Ulster. Ils pourront toutefois se consoler avec les deux points de bonus défensif et offensif, empochés ce dimanche. Les Harlequins s'installent quant à eux en tête du groupe 2 aux côtés du Stade Toulousain et de Bath.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.