Coupe du monde 2023 : La revente des places autorisée dès mardi

Coupe du monde 2023 : La revente des places autorisée dès mardi©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 23 janvier 2023 à 15h56

Une plateforme de revente officielle des billets du Mondial de rugby va être ouverte ce mardi 24 janvier.



La Coupe du monde de rugby en France, c'est déjà demain ! A sept mois et demi du match d'ouverture entre les hommes de Fabien Galthié et la Nouvelle-Zélande, une plateforme officielle de revente de billets va être inaugurée mardi a annoncé le comité d'organisation, alors que deux millions d'entre eux ont déjà été vendus.

"Après l'incroyable demande pour les billets de la Coupe du Monde de rugby 2023 lors des phases de vente organisées en 2021 et 2022, nous nous réjouissons de pouvoir offrir aux fans cette plateforme de revente officielle et sécurisée. Nous espérons que ce service supplémentaire, assuré par le Comité d'organisation France 2023, sera apprécié à la fois par les détenteurs de billets et par les supporters désireux d'obtenir leurs billets officiels, loin du marché noir", a déclaré dans un communiqué Jacques Rivoal, patron du GIP (Groupement d'intérêt public) France 2023.

La seule plateforme officielle

L'organisation précise également que "seuls la revente et l'achat sur la plateforme de revente officielle garantiront la régularité du billet et la légalité de la transaction", et que "les billets achetés ou revendus sur des sites non-officiels ne garantissent pas l'accès aux stades la Coupe du Monde de Rugby 2023 et que les commandes associées seront annulées." Une annonce qui fait suite à une énième polémique autour de l'organisation cette Coupe du monde, notamment marquée par la mise à l'écart de Claude Atcher, ex-directeur général de la compétition, alors que les finances continuent à inquiéter.

Ambassadeur bénévole du comité d'organisation, Sébastien Chabal a été accusé d'avoir participé à un trafic de revente de billets. L'ancien rugbyman avait pu acheter une centaine de billets pour la compétition, alors que la vente de places était limitée à huit pour les membres du comité d'organisation. Il s'est ensuite défendu, comprenant "que ça choque" tout en faisant valoir sa bonne foi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.