CM 2023 (petite finale) : L'Angleterre résiste à l'Argentine et termine sur le podium

CM 2023 (petite finale) : L'Angleterre résiste à l'Argentine et termine sur le podium©Panoramic, Media365

Aurélien Canot, Media365, publié le vendredi 27 octobre 2023 à 23h00

Deuxième lors de la dernière édition, l'Angleterre se classe cette fois troisième de cette Coupe du monde en France. Vendredi, dans le match pour la 3eme place, le XV de la Rose a souffert face à l'Argentine mais a résisté jusqu'au bout aux Pumas pour finalement s'imposer 26-23.



Ce XV de la Rose, à qui beaucoup prédisaient le pire lors de cette Coupe du monde en France, termine finalement le tournoi sur le podium, quatre ans après avoir été battu en finale par l'Afrique du Sud. Qui l'eut cru. Avant le coup d'envoi, les deux techniciens avaient opté pour des stratégies différentes. Reconduire le XV habituel du côté argentin et donner du temps de jeu aux remplaçants du côté anglais.

L'option anglaise s'avère être la meilleure durant ce premier acte. Les Anglais sont dans l'avancée et se nourrissent des fautes argentines. Farrell ouvre la marque (0-3, 3eme). L'ouvreur anglais distille des jeux au pied parfaitement maîtrisé qui laissent les Argentins dans leur camp. Les espaces se libèrent. Smith porte avant de servir Earl, lancé, qui file marquer le premier essai anglais de la soirée (0-10, 8eme). La rencontre est à sens unique et les Argentins ont déjà manqué plusieurs plaquages. Ils subissent une nouvelle fois la précision de Farrell (0-13, 13eme). Les Sud-Américains repartent sur des choses simples. Les chandelles sont plutôt bien tapées et les avants argentins prennent enfin le dessus. Après un temps-fort, Boffelli débloque le compteur de son équipe (3-13, 25eme). Farrell redonne treize longueurs d'avance à son équipe par une nouvelle pénalité (3-16, 30'). Mais les dernières minutes de la première période sont bien argentines. Bien inspiré derrière son ruck, le demi de mêlée argentin Cubelli feinte la passe pour allonger son bras sur la ligne anglaise (10-16, 38eme). Rien n'est fait à la pause dans une rencontre indécise.

Sanchez échoue au pire des moments

Les Argentins ne loupent pas leur entame de deuxième période. Bien au contraire. Santiago Carreras s'engouffre dans la défense anglaise, l'Argentine prend les devants pour la première fois (17-16, 43eme). Pas le temps de savourer pour les Pumas. Sur le renvoi, l'ouvreur se fait contrer par Dan qui remet les Argentins à six longueurs (23-17, 45eme). Le mano à mano entre les deux équipes se poursuit au pied. Boffelli laisse planer le doute dans les têtes anglaise (23-20, 50eme). Farrell lui répond (26-20, 64eme). Sanchez rend la fin de match haletante en passant une première pénalité (26-23, 68eme). Le suspense est à son comble, surtout que les Argentins semblent beaucoup plus frais physiquement. Sanchez a l'occasion d'envoyer les deux équipes en prolongation, mais le buteur argentin échoue au pire des moments (75eme).
L'Angleterre a eu chaud, s'est fait peur jusqu'au bout, mais termine ce Mondial sur la troisième marche du podium, bien loin des soucis des derniers mois. Ces mêmes soucis qui faisaient que peu de gens croyaient les joueurs de Steve Borthwick capable de s'illustrer dans l'Hexagone. Ils ont fait beaucoup mieux que cela. Fidèle à elle-même, l'Argentine, quant à elle, n'a rien lâché mais doit se contenter de la quatrième place. Comme il y a huit ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.