Mercato : Quel avenir pour Zidane ?

Mercato : Quel avenir pour Zidane ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le dimanche 25 juin 2023 à 15h39

S'il a hâte de retrouver un banc après deux ans d'inactivité, Zinedine Zidane, qui n'exclut pas d'entraîner en France, ne dispose pas de beaucoup d'opportunités intéressantes.



Il est toujours très présent médiatiquement. Zinedine Zidane, qui va réunir plusieurs autres champions du monde 1998 le 12 juillet prochain dans son complexe Z5 d'Aix-en-Provence pour célébrer le 25e anniversaire du premier sacre mondial de l'équipe de France, est aussi très engagé dans le caritatif, lui qui n'a pu retenir ses larmes la semaine dernière à Istres, pour la présentation d'un projet de lieu d'accompagnement dédié aux enfants malades en fin de vie et à leurs familles dont il est le parrain. « ZZ » parle toujours football, notamment lorsqu'on l'interroge sur l'actualité de l'OM, ou sur son passé, comme lorsqu'il a évoqué son match préféré. Mais il est moins disert sur son propre avenir. Présent dans Téléfoot dimanche, il ne veut "rien s'interdire", notamment quand il a été questionné sur la possibilité de le voir sur un banc français. Il espère surtout "pouvoir entraîner rapidement", lui qui n'a plus officié depuis son départ du Real Madrid en 2021.

Difficile en France

Mais où ? En France, cela semble aujourd'hui exclu. Il rêvait bien du poste de sélectionneur des Bleus, ce qui a indirectement coûté sa place à Noël Le Graët, l'ex-président de la FFF. Mais la prolongation de Didier Deschamps, suite à la nouvelle finale lors du Mondial qatari, a mis fin à cette possibilité. Zidane fait toujours rêver le Qatar, mais après avoir une nouvelle fois repoussé les avances du PSG la saison dernière, le Marseillais, très attaché à sa ville de naissance, ne semble toujours pas disposé à rejoindre la capitale, où Luis Enrique devrait remplacer Christophe Galtier.

Une piste exotique ?

L'OM, son club de cœur, fait figure de piste évidente, mais cela paraît destiné à rester du domaine du rêve, alors que Marcelino, le nouvel entraîneur phocéen, vient d'être nommé. Parmi ses anciens clubs, la Juventus aurait pu être un point de chute logique. Sauf que Massimiliano Allegri devrait encore rester en poste. La piste du Real, pour un nouveau retour, n'est pas totalement à exclure, mais a priori pas pour cet été. Car Carlo Ancelotti doit poursuivre l'aventure jusqu'à la prochain, avant d'éventuellement prendre les rênes de la sélection brésilienne. S'il assure regarder les matchs de Premier League, « ZZ » ne parle pas bien la langue, et les plus grands clubs anglais ont déjà leur entraîneur pour la prochaine saison - même si ça peut aller très vite. D'autres pistes, plus exotiques, comme l'Arabie Saoudite, le nouvel eldorado, existent sans doute, mais on l'imagine mal, aujourd'hui, opter pour une telle destination. Même si après deux ans d'inactivité, il doit commencer à trouver le temps long...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.