OM : Moumbagna, le héros inattendu

Patrick Juillard, Media365, publié le vendredi 19 avril 2024 à 10h55

Buteur jeudi face au Benfica, l'attaquant international camerounais Faris Moumbagna s'est mué le temps d'une soirée européenne en héros de l'Olympique de Marseille.

Oubliés les moqueries des éditorialistes et les sobriquets peu flatteurs. Le temps d'une soirée européenne, Faris Moumbagna s'est mué en héros de l'Olympique de Marseille. D'un coup de tête victorieux avec la complicité involontaire du gardien adverse, l'attaquant camerounais a mis le Vélodrome en ébullition (79e).

« Je vois Auba sur le côté, il fait l'appel, je me dis qu'il faut que je me déplace vers l'autre côté, parce que je joue excentré de l'autre côté. Arriver dans la surface, c'est juste un coup d'instinct, je me dis premier poteau, il n'y a personne au deuxième, donc on va tout chercher pour le premier poteau. Heureusement que le ballon est arrivé au premier poteau et que je n'ai plus qu'à cadrer ma tête, et c'est but (...). Après, je me dis peut-être qu'il va être dévié. Ensuite, ils s'emmêlent les pattes », a raconté l'unique buteur marseillais, tout heureux après la rencontre. « Quand je vois que ça rentre, il y a toutes les émotions, il y a le sourire, il y a l'adrénaline, le stade qui se lève. Je tiens aussi à remercier les supporters qui nous ont toujours poussés tout au long de cette saison. Quand je suis arrivé, j'ai directement ressenti la ferveur ! »

Moumbagna lancé, Aubameyang libéré

Entré en jeu en seconde période à la place du jeune Emran Soglo (59e), Faris Moumbagna n'a pas tout bien fait, loin s'en faut, mais a réussi au moment clé quelque chose que son équipe a eu bien du mal à faire, jeudi : cadrer. Et si sa conduite de balle n'est pas à la hauteur de son jeu de tête, le Lion Indomptable a eu le mérite d'apporter de la présence offensive, contribuant ainsi à libérer Pierre-Emerick Aubameyang du sale boulot qu'il faisait jusqu'alors, trop seul en pointe.

Arrivé cet hiver en provenance du FK Bodø/Glimt, en Norvège, contre 8 millions d'euros, le joueur de 23 ans a posé ses valises dans la cité phocéenne après la CAN, qu'il a disputée avec le Cameroun. Peu convaincant jusqu'alors, Faris Moumbagna a en tout cas fait plus pour l'OM en une entrée que celui dont il devait compenser le départ (Vitinha) en une année.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.