Allemagne : Nagelsmann ne s'enflamme pas

A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 15 juin 2024 à 10h27

Malgré l'écrasante victoire de l'Allemagne contre l'Ecosse en ouverture de l'Euro (5-1), Julian Nagelsmann, le sélectionneur de la Mannschaft, ne veut pas s'emballer, et pense déjà à la Hongrie.

Voilà ce qu'on appelle une entrée en fanfare. Opposée à l'Ecosse vendredi soir à Munich en ouverture de « son » Euro, l'Allemagne s'est très largement imposée (5-1), s'offrant quelques records dans le sillage d'un Toni Kroos rayonnant. Notamment en marquant trois buts lors d'un premier acte de rêve, grâce aux deux jeunes prodiges Florian Wirtz (10e) et Jamal Musiala (19e), ainsi que Kai Havertz, sur penalty dans le temps additionnel. "La première mi-temps a été vraiment de très haut niveau, même si la deuxième a été bonne dans le jeu et dans notre façon d'attaquer. C'est bien d'avoir marqué cinq buts, cela donne de la confiance à tout le monde. On peut être heureux ce soir, c'est sûr", a apprécié Julian Nagelsmann en conférence de presse.

Il se méfie des Hongrois

Un sélectionneur de la Mannschaft qui ne s'emballe pas malgré ce succès historique, et a déjà la tête tournée vers le deuxième match, mercredi prochain à Stuttgart contre des Hongrois qui débutent la compétition samedi après-midi (15h) face aux Suisses. "L'équipe a confiance mais ce sera autre chose contre la Hongrie. Elle jouera probablement comme l'Écosse avec quelques différences, quand même. C'est une équipe qui joue ensemble depuis longtemps, l'entraîneur est expérimenté. Ils sont très compacts, ils ont des joueurs qui évoluent en Bundesliga et qui jouent dans de bonnes équipes. On est préparés pour cela", a encore confié le jeune entraîneur (36 ans), qui a ensuite évoqué le programme du week-end. "Demain (samedi), on laissera tout le monde tranquille. Et dimanche, on commencera la préparation de ce nouveau rendez-vous." Un nouveau rendez-vous qu'il espère réussir à aussi bien négocier, ce qui permettrait à son équipe de décrocher sa qualification pour les huitièmes de finale avant même le dernier match de poule. Ce qui n'est plus si habituel pour l'Allemagne dans les grandes compétitions...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.