Giro/Démare : " Je savoure beaucoup plus que mardi "

Giro/Démare : " Je savoure beaucoup plus que mardi "©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 08 octobre 2020 à 18h33

Vainqueur de sa deuxième étape sur le Giro 2020 ce jeudi, Arnaud Démare était aux anges à l'arrivée. Tout va pour le mieux pour le sprinteur français !


Pour la troisième fois de sa carrière et la deuxième fois en trois jours, Arnaud Démare a remporté une étape du Giro ce jeudi, et si la victoire de mardi avait été décidée à la photo-finish, celle de la 6eme étape était indiscutable. Le sprinteur français n'a pas caché sa joie à l'arrivée au micro de La Chaîne L'Equipe : « C'est extra, c'est super ! Ça montait vraiment très fort. J'ai perdu quelques places, mais je ne me suis pas affolé. Dans la descente, j'ai pris la roue d'Astana, je suis vraiment bien emmené, je ne freine pas et je lance le sprint. J'ai mis toute la force qui me restait. Ce matin, je n'étais vraiment pas sûr que ça arrive au sprint, on a laissé Bora bosser. Les gars ont fait du super boulot pour se placer. C'est génial. J'avais dit : « plus tôt je gagne, plus je serai libéré ». Pour l'instant, c'est du régal. C'était typiquement une arrivée pour Sagan, mais lui a fait l'effort juste après la bosse pour se replacer alors que moi j'ai fait l'effort au dernier moment, à 800m de la ligne. Je savoure beaucoup plus que mardi. Cette victoire n'était pas facile à aller chercher. Le maillot cyclamen ? Il faut voir, il y a encore beaucoup d'arrivées propices à Peter Sagan. »

Madiot : "Arnaud était à 100% de ses capacités dans le sprint"

Le patron de l'équipe Groupama-FDJ, Marc Madiot, était également très fier ses coureurs : « On a tous constaté qu'il y avait du vent de face. L'équipe est restée le plus longtemps possible à l'abri dans les roues, sans chercher à se replacer. Ils ont profité du train Sunweb dans un premier temps. S'il y a une petite faute, c'est dans les virages, où ils se sont un peu perdus. Arnaud, je pense, a voulu bien lisser la montée pour conserver le maximum d'énergie, peut-être à l'envers de ce qu'ont fait d'autres sprinteurs qui se sont peut-être un petit peu mis dans le rouge pour basculer en étant mieux placés que lui. Jusqu'au moment où il déclenche son sprint, il n'a rien donné, rien fourni, il était à 100% de ses capacités. (...) C'est plus les victoires d'étapes que le maillot cyclamen qui m'intéresse. Le maillot viendra s'il doit venir. » Vendredi, c'est en tout cas avec ce maillot, et non plus avec le maillot de champion de France, qu'Arnaud Démare fera figure de favori de la 7eme étape.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.