Giro 2024 : Le profil de la 13e étape

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 17 mai 2024 à 09h40

Découvrez le profil de la treizième étape du Tour d'Italie 2024, programmée vendredi et qui reliera Riccione à Cento sur un parcours long de 179 kilomètres (départ à 13h10, arrivée vers 17h15).

Après plus d'une semaine sans réel sprint programmé à l'arrivée, il s'agira de la deuxième occasion en trois jours pour les spécialistes après la victoire de Jonathan Milan mercredi, la quatrième sur six si on englobe l'intégralité du Tour d'Italie - et la dernière pour cette deuxième semaine de course. Vendredi, il s'agit assurément de la journée la moins difficile de ce Giro 2024 avec la dernière étape, puisque le parcours est intégralement plat et sans la moindre bosse qui vaille. Le dénivelé total est de 150 mètres seulement et le sprint final se jouera sur une ultime ligne droite de 450 mètres.

Le peloton traversera Rimini, ville du décès de Pantani, dès le km 10

Les favoris annoncés sont les mêmes que pour mercredi, à chercher bien sûr parmi les meilleurs sprinteurs encore en course : Jonathan Milan bien sûr (Lidl - Trek), avec son maillot cyclamen, ainsi que ses poursuivants Kaden Groves (Alpecin - Deceuninck), Tim Merlier (Soudal - Quick Step) voire Filippo Fiorelli (VF Group Bardiani CSF Faizané), tous ces finisseurs étant désormais délestés de leurs concurrents Olav Kooij (Visma - Lease a Bike) et Fabio Jakobsen (DSM - Firmenich) qui ont été contraints à l'abandon.

Au lendemain de la victoire de Julian Alaphilippe (Soudal - Quick Step), cinquième de ce classement par points mais pour qui le sprint devrait être trop classique pour qu'il s'imagine le disputer - il s'occupera surtout de placer Tim Merlier au mieux -, le passage de la plage vers la vallée du Pô sera surtout chargé d'une certaine émotion à Rimini. Dès le km 10, le peloton traversera ainsi la ville où Marco Pantani est décédé en 2004. Vous l'aurez compris, il n'y aura pas non plus de bagarre pour le classement général et Tadej Pogacar (UAE Emirates), avec ses 2'40" d'avance sur Daniel Felipe Martinez (Bora - Hansgrohe) et 2'56" sur Geraint Thomas (INEOS), sera dans un fauteuil toujours aussi rose.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.