Paris 2024 : Pas de village olympique pour les Bleus du basket

Paris 2024 : Pas de village olympique pour les Bleus du basket©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 11 octobre 2023 à 14h59

Contrairement aux Bleues, l'équipe de France masculine de basket ne sera pas logée au village olympique l'an prochain. Jean-Pierre Siutat, le président de la FFBB, et Boris Diaw, le manager des Bleus, ont justifié ce choix.


Très attendue après la débâcle de la dernière Coupe du monde, la conférence de presse organisée par le président de la Fédération française de basket Jean-Pierre Siutat a bien eu lieu mardi à Paris. L'occasion, entre autres, de confirmer un secret de polichinelle : le maintien de Vincent Collet sur le banc des Bleus jusqu'aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Le choix de Joël Embiid, qui a finalement décidé de représenter les Etats-Unis, a également été évoqué, tout comme la volonté de renforcer le staff tricolore d'ici l'an prochain. Un autre aspect, logistique, a aussi été abordé. Siutat a annoncé que Victor Wembanyama, qui sera cette fois bien présent, et ses coéquipiers de l'équipe de France masculine ne logeront pas au village olympique lors d'un tournoi dont la première phase aura lieu à Villeneuve-d'Ascq, au stade Pierre-Mauroy, avant de se poursuivre, à partir des quarts de finale, à l'Accor Arena de Paris.

Diaw : "La moitié du staff ne pourrait pas rentrer dans le village !"

Une question "d'équilibre et de contraintes", comme l'a expliqué le patron de la FFBB, avant que le manager général des Bleus ne rentre plus dans le détail. "On a un staff avec beaucoup de personnes importantes dans différents domaines, et être au village olympique ne permet pas de travailler avec ces personnes-là efficacement toute la journée, voire toute la soirée parfois, avec des matches qui peuvent se terminer à 22 ou 23 heures, avec des soins jusqu'à 2 heures du matin. Sauf que lorsqu'on a des entrées très réglementées au village pour ceux qui ne sont pas accrédités, ça devient très compliqué. La moitié du staff ne pourrait pas rentrer dans le village ! Ça devient un problème bloquant pour le fonctionnement global de l'équipe de France", a ainsi expliqué Boris Diaw pour justifier cette "décision commune" prise après avoir consulté les cadres du groupe tricolore. L'équipe de France féminine sera en revanche bien logée au village olympique. "On n'est pas comme les garçons, avec des sollicitations énormes donc on est assez protégé", a justifié Céline Dumerc, la manager des Bleues, lors de la même conférence de presse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.