GP de Bahreïn : La déception de Verstappen

GP de Bahreïn : La déception de Verstappen©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 21 mars 2022 à 14h01

Contraint à l'abandon pour le premier Grand Prix de la saison à Abu Dhabi, comme son coéquipier Sergio Perez, Max Verstappen est très frustré, et le patron de Red Bull aussi.



Max Verstappen avait sans doute imaginé étrenner son titre de champion du monde de F1 d'une autre manière. Sacré pour la première fois à Abu Dhabi l'an dernier dans des circonstances très particulières, le pilote Red Bull a vécu un véritable calvaire dimanche à Bahreïn, pour le premier Grand Prix de cette saison 2022. Deuxième et intercalé entre les Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz, qui ont finalement fait le doublé, il a été contraint à l'abandon, tout comme son coéquipier Sergio Perez. Et ce, apparemment, en raison d'un problème de pompe à essence.

Verstappen : "Très frustrant"

Et le Néerlandais était très remonté à l'issue de la course. "À ce niveau, quand on a déjà tant d'informations sur les moteurs notamment, ça ne devrait pas se produire, malheureusement. Ce qui est arrivé à la fin est évidemment très frustrant, mais j'ai déjà eu pas mal de problèmes avant ça. Tout d'abord, l'équilibre est mauvais, je n'avais pas la même sensation que vendredi sur les longs relais. C'était décevant. Cependant, deuxième, avec ces problèmes, avec cet équilibre, ç'aurait été un bon résultat. Et pour ma direction, je ne sais pas ce qui lui est arrivé, mais elle était complètement bloquée, a-t-il confié sur Sky Sports. Ce n'est même pas qu'elle paraissait lourde, c'était juste quasiment impossible de tourner, et plus j'allais vite, plus la voiture semblait tourner en retard. Chaque fois que je tournais à droite, ça avait l'air d'aller avant que quelque chose ne se produise. C'est pourquoi mon restart a été très mauvais. Je voulais accélérer mais je n'ai pas pu ouvrir mon volant car il était coincé. Bref, c'était très dur en piste avec de nombreux problèmes différents qu'il a fallu gérer."

"Le pire cauchemar" d'Horner

Patron de l'équipe Red Bull, Christian Horner a lui déploré ces "30 points perdus. Et je ne me souviens pas de la dernière fois que cela nous est arrivé, mais c'est évidemment le pire cauchemar que l'on puisse avoir. C'est extrêmement décevant, non seulement de perdre un podium avec Max, mais aussi de perdre un podium avec Checo dans le dernier tour." Un premier Grand Prix "brutal" pour l'écurie autrichienne, qui compte bien rectifier le tir dès le week-end prochain en Arabie Saoudite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.