F1 - GP Mexique : Verstappen ne va pas faire de "faveurs" à Perez

F1 - GP Mexique : Verstappen ne va pas faire de "faveurs" à Perez©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 28 octobre 2022 à 23h20

Sergio Perez, s'il remporte le Grand Prix du Mexique dimanche, ne le devra qu'à sa propre force. Max Verstappen a clairement fait passer le message, tout comme le pilote mexicain d'ailleurs qui ne voudrait pas d'un succès au rabais.



Si Sergio Perez a terminé sur le podium et même mené son Grand Prix national l'année dernière, seule la victoire satisferait le pilote Red Bull à domicile, et tout un peuple avec. Mais il ne faut pas compter sur son coéquipier Max Verstappen pour lui céder quoi que ce soit... "On veut le meilleur résultat possible en équipe, calme le néo-double champion du monde. C'est sa course à la maison, mais ce n'est pas pour autant qu'on va lui faire des faveurs. Si on réussit un doublé, tout le monde sera content. 'Checo' est suffisamment bon pour gagner des courses par lui-même, je suis sûr qu'il fera du bon travail car c'est toujours exceptionnel d'évoluer sur ses terres."

Perez : "Dans des circonstances différentes, je suis sûr qu'il le ferait"

Max Verstappen en sait aussi quelque chose, avec le retour du Grand Prix des Pays-Bas depuis la saison passée - et sa marée orange dans les tribunes à Zandvoort. Impossible pour un tel compétiteur d'imaginer ne pas gagner les trois dernières courses de l'année, qui l'amèneraient au record absolu en termes de pourcentage (devant Michael Schumacher en 2004). D'autant que Mexico est un de ses endroits préférés, avec trois victoires en 2018, 2019 et 2021.


Il s'attend toutefois "à ce que Ferrari soit compétitif" : "Si on garde un rythme solide avec de bons réglages, on aura de bonnes chances de gagner. On veut aussi continuer à apprendre des choses en vue de la saison prochaine." A trois manches de la fin, toutes les équipes sont déjà sur le qui-vive, presque complètement tournées vers cette année 2023. Sauf Sergio Perez, donc, qui admet "un rêve, de ceux qui vous donnent la banane en vous levant le matin". Lui aussi (pour ESPN) a déjà prévenu qu'il ne souhaitait pas que Max Verstappen lui offre le succès : "Même si, dans des circonstances différentes, je suis sûr qu'il le ferait comme je l'ai fait pour lui." Mais on parle là d'un titre de champion du monde...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.