Coupe de France : Béziers, Cannes, Nice et Chaumont éliminés

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le mardi 23 janvier 2024 à 23h48

Les huitièmes de finale de la Coupe de France de volley, masculine et féminine, se déroulaient ce mardi, et il y a eu beaucoup de surprises.

Vainqueurs de la Coupe de France de volley en avril dernier, Tours et Béziers remettaient leur titre en jeu ce mardi à l'occasion des huitièmes de finale. Et les Biterroises ne réussiront pas le doublé. Malchanceuses au tirage, les actuelles cinquièmes du championnat devaient se déplacer chez le leader, Nantes, et elles se sont inclinées en trois sets (25-19, 26-24, 25-20). La finale 2024 sera d'ailleurs totalement différente de la finale 2023, car Cannes, qui avait été battu par Béziers au printemps dernier, a également pris la porte dès les huitièmes. En difficulté en Ligue A, où il est antépénultième du classement, le mythique club azuréen se déplaçait à Chamalières (8eme), et les Auvergnates l'ont emporté 25-19, 25-22, 25-14. Autre surprise du soir dans cette Coupe de France féminine, Vandoeuvre-lès-Nancy, deuxième de Ligue A, est tombé à domicile contre son voisin Terville-Florange en quatre manches (13-25, 19-25, 25-12, 23-25). Elimination également de Paris (4eme du championnat) sur le terrain de Quimper (12eme) au tie-break : 25-22, 14-25, 18-25, 25-21, 15-13. Enfin, Venelles et Marcq-en-Baroeul ont fait respecter la hiérarchie en éliminant des équipes de division inférieure, Romans-sur-Isère et Bordeaux.

Le leader de Marmara SpikeLigue au tapis

Du côté des hommes, le tenant du titre sera bien au rendez-vous des quarts de finale. Tours est allé l'emporter 3-1 à St-Quentin, qui évolue en Ligue B : 27-25, 21-25, 21-25, 22-25. Le finaliste 2023 Nice a en revanché été éliminé à Montpellier, ce qui est logique au vu de leur classement respectif en Marmara SpikeLigue (5eme contre 13eme) : 25-15, 25-22, 25-15. Le leader du championnat, Chaumont, est tombé sur le terrain de Poitiers (8eme) au tie-break sur le score de 22-25, 25-20, 25-21, 25-27, 15-9. Son dauphin St-Nazaire a lui aussi été éliminé en cinq sets, à domicile face à Toulouse (7eme) : 25-22, 25-22, 22-25, 19-25, 12-15. Nantes a en revanche fait respecter la logique du championnat en gagnant en quatre sets face à Plessis-Robinson (25-21, 23-25, 25-21, 25-21), tout comme Tourcoing à Narbonne (20-25, 25-19, 22-25, 23-25) et Paris à St-Jean d'Illac (20-25, 17-25, 22-25). Enfin, Cambrai, équipe de Ligue B, a créé la surprise en éliminant Sète, onzième de Maramara SpikeLigue en quatre manches (25-21, 25-16, 24-26, 25-20).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.