WTA : Peng arrête sa carrière... et ne comprend pas l'affaire autour d'elle

WTA : Peng arrête sa carrière... et ne comprend pas l'affaire autour d'elle©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 07 février 2022 à 00h19

L'Equipe a obtenu un entretien exceptionnel avec Shuai Peng en face-à-face, bien entendu dans des conditions déterminées au préalable. La joueuse chinoise, qui ne reprendra pas le tennis, assure de son incrédulité.



Shuai Peng a accordé une interview à un média non-chinois, en l'occurrence à L'Equipe, pour la première fois depuis le mois de novembre et ses accusations de viol envers l'ancien vice-Premier ministre de son pays. Rencontrée à Pékin en marge des Jeux, elle annonce l'arrêt de sa carrière à cause de blessures trop récurrentes au genou. Et elle assure ne pas comprendre l'émoi mondial concernant son affaire : "Je ne pensais pas qu'il y aurait une telle inquiétude, je voudrais savoir pourquoi. J'ai déjà dit que mon post a donné lieu à un énorme malentendu de la part du monde extérieur. Je souhaite qu'on ne déforme plus le sens de ce post. Et je souhaite également qu'on n'y rajoute pas plus de battage médiatique... Je n'ai jamais dit que quiconque m'avait fait subir une quelconque agression sexuelle."

"Pourquoi aurais-je besoin d'une assistance psychologique ?"

Elle insiste en affirmant n'avoir "jamais disparu" : "Il était tout à fait impossible de répondre à tant de messages. Mais je suis toujours restée en contact étroit avec mes amis proches. A la fin de l'année, le système informatique de communication du site de la WTA a été changé, de nombreuses joueuses ont eu des difficultés à se connecter à ce moment-là. Mais nous sommes toujours restées en contact, c'est pourquoi je ne sais pas pourquoi l'information selon laquelle j'avais disparu s'est répandue. J'ai effacé mon post Weibo parce que j'en avais envie."


Contactée par la cellule psychologique de la WTA, elle juge encore cette initiative "très inhabituelle" : "Pourquoi aurais-je besoin d'une assistance psychologique ou ce genre de choses ? Je ne savais pas comment je devais le comprendre... Mais si les psychologues de la WTA ne parvenaient pas à me joindre et pensaient que j'avais disparu, je trouve que c'est un peu exagéré. Donc après avoir lu cette déclaration, j'ai répondu moi-même au président de la WTA, Steve Simon. Plusieurs copies ont été envoyées et ces e-mails, je les ai écrits moi-même. C'est ma déclaration personnelle. Le même soir, je l'ai également envoyée par WeChat à mes collègues du département des joueurs, afin de confirmer personnellement que j'étais bien moi-même l'auteur des messages envoyés depuis ma messagerie mail de travail."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.