Coupe Davis : Grosjean revient sur cette " journée positive "

Coupe Davis : Grosjean revient sur cette " journée positive "©Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le vendredi 04 mars 2022 à 22h35

Ce vendredi, à l'issue d'une journée qui a vu la France faire le travail contre l'Equateur en Coupe Davis (2-0), Sébastien Grosjean a fait le bilan, alors que son équipe est à une victoire de la qualification.



Entame de Coupe Davis sérieuse pour l'équipe de France. En effet, ce vendredi après-midi, les Bleus ont assuré face à l'Equateur et mènent logiquement 2-0, avant la dernière journée. Grâce à Arthur Rinderknech, vainqueur en deux sets d'Emilio Gomez, puis d'Adrian Mannarino, qui a dominé Roberto Quiroz en trois manches, l'équipe dirigée par Sébastien Grosjean s'est grandement rapprochée des phases finale de la compétition, prévues à l'automne prochain. A Pau, la paire Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut pourrait d'ailleurs rapidement entériner la qualification samedi. « C'est une journée positive. On savait que nos adversaires allaient tout donner et s'étaient préparés à ce rendez-vous. On a bien fait le travail pour ne pas avoir de mauvaises surprises à l'issue de la première journée », a dans un premier temps expliqué le capitaine français.

« À 2-0, il faut rester vigilant »

« Dans les moments de tension, les gars ont su répondre présent et rester calme et c'est délicat quand on n'a pas le droit à l'erreur. Ils n'ont pas paniqué. Ils ont su élever le niveau de jeu quand il le fallait. À 2-0, il faut rester vigilant. L'Équateur a une bonne équipe de double, qui a poussé les Espagnols et les Russes dans des matchs en trois sets, à Madrid lors de la dernière édition. Ils sentent le jeu, a cependant ensuite prévenu Grosjean en conférence de presse, dans des propos recueillis par L'Equipe et Le Figaro. On a vu que sur cette surface, on pouvait facilement prendre ses mises en jeu quand on servait bien. Le Palais des Sports n'était peut-être pas plein, mais on regarde le positif. On est tellement content de rejouer devant le public français. Il y avait du bruit ! On a retrouvé cette ambiance qui nous manquait. » Aux Bleus de tout faire pour enflammer la fin de rencontre dans le Béarn.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.