ATP - Rolex Paris Masters : Moutet s'offre Coric, Rinderknech chute d'entrée

Marie Mahé, Media365, publié le mardi 01 novembre 2022 à 14h05

Ce mardi, pour son entrée en lice au Rolex Paris Masters, Corentin Moutet s'est offert le scalp de Borna Coric. En revanche, Arthur Rinderknech a chuté face à Jack Draper.

Renversant Corentin Moutet. Ce mardi, le Français, 64eme joueur mondial et issu des qualifications, s'est qualifié pour le deuxième tour du Rolex Paris Masters, après sa victoire face au Croate Borna Coric, 26eme joueur mondial, en trois manches (3-6, 6-3, 6-4) et 2h38 de jeu. Dans la première manche, malgré trois premières balles sauvées, le Français a été breaké à 2-1. Un avantage suffisant pour le Croate qui est ensuite allé conclure et empocher cette première manche, sur un ultime jeu blanc (6-3). Dans la deuxième manche, les deux joueurs se sont neutralisés. Et s'il a obtenu une balle de break à 2-2, Borna Coric a finalement perdu son service au pire des moments, et plus précisément à 4-3. Dans la foulée, le Tricolore a, dans un premier temps, sauvé une balle de débreak, avant de conclure et d'égaliser à une manche partout (6-3). Enfin, dans la troisième et dernière manche, à 1-1, Corentin Moutet s'est procuré une première balle de break, avant d'en sauver une à son tour dans la foulée. Et finalement, à nouveau au meilleur des moments, soit à 4-4, le moins bien classé des deux a pris le service de son adversaire du jour, à sa deuxième opportunité. Pour mettre ensuite un point final à cette rencontre, dans la foulée (6-4).

Rinderknech n'a pas tenu la distance

En revanche, c'est déjà terminé pour Arthur Rinderknech. Le Français, 42eme joueur mondial et bénéficiaire d'une wild card, a été battu d'entrée par le Britannique Jack Draper, 45eme joueur mondial, en deux manches (6-3, 6-4) et 1h31 de jeu. Dans la première manche, c'est à 2-3 que le Français a alors cédé son service, malgré deux premières balles de break sauvées. Fort de cet avantage toujours en poche, le Britannique est ensuite allé conclure et empocher cette première manche (6-3). Enfin, dans la deuxième et dernière manche, à 1-1, Jack Draper s'est procuré trois balles de break, mais sans pour autant parvenir à ses fins. Ce qu'il a toutefois réussi à faire plus tard, et plus précisément à 3-3. A 5-4, le moins bien classé des deux servait alors pour le gain du match. Après avoir sauvé deux balles de débreak, le 45eme joueur mondial a fini par avoir le dernier mot, sur sa deuxième balle de match (6-4).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.