ATP - Rolex Paris Masters : Fils poursuit sa croissance rapide

ATP - Rolex Paris Masters : Fils poursuit sa croissance rapide©Media365

Quentin Lecointe, Media365, publié le mardi 31 octobre 2023 à 08h00

Opposé mardi à Daniel Altmaier au premier tour du Rolex Paris Masters, Arthur Fils poursuit son ascension rapide du haut de ses 19 ans.


« J'ai de la chance de le battre en finale avant qu'il ne devienne le prochain grand joueur ». Vainqueur d'Arthur Fils en finale de l'ATP 250 d'Anvers, Alexander Bublik avait été élogieux au moment d'évoquer sa victime du jour. Il est vrai qu'à 19 ans, le Français continue sa progression expresse. 308ème mondial il y a un an au moment de disputer son premier Rolex Paris Masters, il pointe désormais à la 36ème place cette semaine. En dehors de résultats solides, le Français a connu de nombreuses nouveautés en cette saison 2023. Preuve qu'il a changé de statut, c'est lui qui a été convié vendredi dernier pour effectuer le tirage au sort du tableau. Quelques mois plus tôt, il était sélectionné pour représenter les couleurs de l'Europe au sein de la prestigieuse Laver Cup. D'abord présent en qualité de remplaçant, il avait finalement suppléé Stefanos Tsitispas, blessé, pour s'offrir un match en simple (battu par Ben Shelton) et un autre en double aux côtés d'Andrei Rublev. Fils a également pris la décision il y a quelques jours de changer de structure d'entrainement, en s'offrant les services de Sébastien Grosjean et Sergi Brugera.

Un deuxième tour face à Fritz en vue

Sorti des qualifications l'an passé lors du Rolex Paris Masters, Fils avait échoué au premier tour face à l'expérimenté Fabio Fognini. Ce mardi, c'est l'Allemand Daniel Altmaier (54ème) qui se présente face à lui. Un premier tour à la portée du Français contre un adversaire qui reste sur quatre défaites de rang. En cas de victoire, Fils pourrait retrouver au 2ème tour Taylor Fritz pour un match pop-corn. Chahuté par le public lors du dernier Roland-Garros lors de son match face à Arthur Rinderknech, l'Américain pourrait cette fois goûter à l'expérience d'affronter un Français à Bercy. La perspective de ce match faisait déjà saliver Fils au moment du tirage au sort. Il faut dire que le natif de Bondoufle est particulièrement à l'aise à domicile, avec déjà un premier titre remporté à Lyon cette saison, ainsi que deux demi-finales à Montpellier et Marseille.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.