Voile : Pas d'appel interjeté par la Classe Ultim face à Gabart

Voile : Pas d'appel interjeté par la Classe Ultim face à Gabart©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 26 juillet 2022 à 20h50

La Classe Ultim a finalement renoncé à faire appel de la décision de justice permettant à François Gabart d'aligner son trimaran SVR-Lazartigue au départ de la prochaine Route du Rhum.



François Gabart a obtenu gain de cause, pour le moment. Alors ses rivaux, Armel Le Cléac'h, Charles Caudrelier et Thomas Coville en tête, ont remis en cause la légalité de son trimaran SVR-Lazartigue, le skipper a vu la justice trancher en sa faveur le 21 juillet dernier. Le Tribunal Judiciaire de Paris a, en effet, autorisé le vainqueur de l'édition 2012-2013 du Vendée Globe à prendre le départ de la prochaine Route du Rhum, qui s'élancera le 6 novembre prochain de Saint-Malo. Une décision qui restait susceptible d'appel mais, par l'intermédiaire d'un communiqué, la Classe Ultim a fait savoir qu'elle n'exercerait finalement pas ce droit. « Il est largement temps de laisser toute sa place au sport », est-il ainsi indiqué dans un communiqué même si « la voie judiciaire n'a jamais été celle souhaitée » afin de trouver une solution à un problème qui tient au fait que certaines manœuvres ne sont pas possibles sans visibilité directe.

La Classe Ultim n'a pas dit son dernier mot

Si les tenants de la Classe Ultim assurent qu'ils « déplorent la décision rendue tant sur le plan sportif, que de l'équité, et sur les aspects techniques et sécuritaires », ils affirment que le sport doit désormais prendre toute sa place « à un peu plus de 100 jours du départ de la mythique transat entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre ». Toutefois, aux yeux des armateurs et skippers de la classe, le fond du problème n'a pas trouvé de solution et François Gabart n'est autorisé au départ de la Route du Rhum qu'en raison du jugement mais également mais précise que « la dérogation temporaire que la Classe doit fournir au trimaran SVR Lazartigue pour la Route du Rhum ne concerne que cette transat et ne règle pas le problème de fond de la conformité du bateau et du respect de la règle 3.11 tel qu'en atteste l'avis de non-conformité rendu par le World Sailing ». Ce communiqué précise également que si François Gabart entend participer aux épreuves du calendrier Ultim 2023, il devra effectuer « les travaux de conformité nécessaires pour obtenir le certificat de jauge » du trimaran une fois la Route du Rhum achevée. Et rien n'indique que François Gabart et le Groupe Kresk, propriétaire du bateau, entendent plier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.