Plongeon : Stornes bat un record complètement fou

Plongeon : Stornes bat un record complètement fou ©Panoramic, Media365

Mathieu Warnier, Media365 : publié le mercredi 06 décembre 2023 à 22h15

Habitué de l'exercice du « saut de la mort », le plongeur norvégien Ken Stornes est parvenu à battre le record du monde de la spécialité après s'être élancé à 40,5 mètres de haut.



Ken Stornes ne se fixe pas de limites. Au travers d'une vidéo publié sur son compte officiel Instagram, le plongeur norvégien a révélé sa dernière performance en date dans l'exercice très particulier du « saut de la mort », un plongeon extrême en pleine nature. Au départ d'une petite plateforme en bois placée à flanc de falaise, il n'a pas hésité à plonger à 40,5 mètres de la surface de l'eau. Il a tout de même pris la précaution de lancer une pierre dans le vide afin d'avoir une idée de la trajectoire à suivre pour limiter les risques. Une fois cela effectué, Ken Stornes s'est jeté a plat ventre vers l'eau, sans les haches qui font sa signature, afin de battre le record du monde de la discipline.

Stornes : « Nous ramenons le record du monde du saut de la mort en Norvège »

Si le choc avec l'eau est impressionnant quand bien même il pu se recroqueviller pour l'amortir, le Norvégien a pu jubiler une fois sa performance réussie et validée. Ce saut lui permet d'entrer dans ce qu'il présente comme le « club des 40 ». « Une fois de plus, nous ramenons le record du monde du saut de la mort en Norvège, là où il appartient. C'était fou, a déclaré celui qui est un soldat vétéran qui s'est fait connaître sur les réseaux sociaux avec ces plongeons singuliers mais également risqués. Merci d'avoir rendu cela possible, sans vous, ce ne serait encore qu'une pensée dans ma tête. » Cette vidéo a sans aucun doute fait le bonheur de 600 000 abonnés sur Instagram. Les candidats souhaitant effacer la performance de Ken Stornes sont d'ores et déjà prévenus quand le record du monde féminin de la discipline est à 30,5 mètres, réalisé par la Norvégienne Asbjørg Nesje.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.