Coupe du Monde : McKeown a fait du dos sa chasse gardée

Coupe du Monde : McKeown a fait du dos sa chasse gardée©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365 : publié le samedi 21 octobre 2023 à 22h00

Impériale à l'occasion de la Coupe du Monde de natation, Kaylee McKeown a écrit une page d'histoire en s'emparant de l'ensemble des records du monde en dos. Une réussite qui confirme le talent de l'Australienne à moins d'un an de Paris 2024.



Elle sera une des têtes d'affiche de Paris 2024. Détentrice du record du monde du 100m dos depuis juin 2021, Kaylee McKeown a confirmé qu'elle était la meilleure dans cette discipline. Après avoir ajouté la meilleure marque de tous les temps sur le 200m dos en mars dernier devant son public, la native de Redcliffe a bouclé la boucle ce samedi dans le bassin de Budapest. A l'occasion de la troisième et dernière manche de la Coupe du Monde de natation, l'Australienne a dominé le 50m dos en 26''86 et effacé des tablettes la Chinoise Liu Xiang, qui détenait le record du monde de la distance depuis août 2018. Grâce à cette performance, la nageuse de 22 ans est devenue la première nageuse à détenir l'intégralité des records du monde dans une seule nage. Des performances qui viennent confirmer sa montée en puissance, elle qui a ouvert son palmarès international avec le relais 4x100m quatre nages mixte australien en 2017. Mais c'est dans le bassin de Tokyo que Kaylee McKeown a explosé aux yeux du monde.

Keown s'attend à « une année vraiment dure » en 2024

Après avoir multiplié les médailles d'argent, la native du Queensland a écrasé les Jeux Olympiques organisés au Japon, remportant la médaille d'or sur le 100m dos, le 200m dos et le 4x100m quatre nages. Une relative décompression a suivi ce succès olympique car, si elle a remporté son premier titre mondial sur le 200m dos à Budapest, elle a dû se contenter de l'argent sur le 200m quatre nages et les deux relais 4x100m quatre nages, féminin et mixte. A l'approche de la défense de ses trois titres olympiques l'an prochain à Paris, Kaylee McKeown n'est plus décidée à cacher son jeu et a d'ores-et-déjà dévoilé ses cartes. Intraitable en dos lors des Mondiaux de Fukuoka, elle est désormais la seule référence absolue dans la discipline. Mais, si elle ne cache pas être « super contente » de son niveau de performance, elle n'est pas encore rassasiée. « La seule chose que je peux continuer à faire, c'est m'entraîner dur et continuer de croire en moi-même, a-t-elle confié dans des propos recueillis par la chaîne suisse RTS. L'an prochain va être une année vraiment dure donc plus je gagnerai en confiance, mieux ce sera. » A l'image de Léon Marchand, Kaylee McKeown sera attendue de pied ferme dans le bassin qui sera installé pour l'événement dans la Paris La Défense Arena.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.