JO d'hiver 2030 : Le CIO valide la candidature des Alpes françaises

JO d'hiver 2030 : Le CIO valide la candidature des Alpes françaises ©Panoramic, Media365

Mathieu Warnier, Media365, publié le mercredi 29 novembre 2023 à 16h25

En lice aux côtés de la Suisse et de la Suède, les Alpes françaises ont obtenu les faveurs du CIO en vue de l'attribution de l'organisation des Jeux Olympiques d'hiver 2030, qui devra être validée après une phase de « dialogue ciblé ».



Le Comité International Olympique (CIO) a fait son choix. Alors que la Suède et la Suisse étaient également en lice pour obtenir les faveurs de l'instance basée à Lausanne dans la course à l'organisation des Jeux Olympiques d'hiver en 2030, les Alpes françaises ont réussi à convaincre à l'occasion de leur récent oral devant les dirigeants du mouvement olympique. Selon les informations des quotidiens Le Parisien et L'Equipe, ensuite confirmées officiellement, seule la candidature portée par les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur et Auvergne-Rhône-Alpes a obtenu l'aval du CIO grâce à un dossier ambitieux visant à succéder dans sept ans à Albertville, dernière ville française à avoir accueilli l'événement en 1992. En effet, alors que la Suède comptait sur ses stations habituées à accueillir des épreuves de Coupe du Monde, la Suisse était prête à mobiliser l'ensemble de son territoire pour l'événement. Toutefois, le projet basé sur des infrastructures existantes a eu le dernier mot.

Réponse définitive en marge de Paris 2024

En effet, le projet français englobe l'ensemble des Alpes françaises, avec les stations du Grand-Bornand, La Plagne, Courchevel ou encore Méribel qui seraient appelées à accueillir les épreuves. Il est également question de la tenue des épreuves de patinage artistique à Nice. Toutefois, si le CIO a décidé de ne valider que le dossier français, il n'est pas encore totalement acquis que les deux régions succèderont à Milan-Cortina, qui sera l'hôte des Jeux Olympiques d'hiver en 2026. En effet, selon la procédure mise en place depuis plusieurs années, les officiels du mouvement olympique vont lancer une phase de « dialogue ciblé » durant les mois à venir pour négocier tous les détails de l'organisation de l'événement en 2030. Une fois cette phase achevée, la Commission Exécutive aura l'opportunité de donner son feu vert aux Alpes françaises. L'attribution définitive est désormais attendue lors de la 142eme Session du CIO, qui aura lieu en marge de Paris 2024, avec les Jeux Olympiques d'hiver 2034 qui pourraient également être attribués dans le même temps à Salt Lake City.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.