Judo - Championnats du monde : La France médaillée d'argent par équipes

Judo - Championnats du monde : La France médaillée d'argent par équipes©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le jeudi 13 octobre 2022 à 16h38

La France s'est inclinée face au Japon dans l'épreuve par équipes mixtes des championnats du monde de judo à Tashkent. Les Bleus terminent donc la compétition avec cinq médailles.


Un peu plus d'un an après les Jeux Olympiques de Tokyo, la France et le Japon se retrouvaient en finale de l'épreuve par équipes mixtes des championnats du monde de judo à Tashkent en Ouzbékistan. Le Japon espérait prendre sa revanche sur la France, qui l'avait privé du titre suprême à domicile l'an passé, et il y est parvenu ! Privés de leurs superstars Teddy Riner et Clarisse Agbegnenou, les Bleus n'ont pas démérité, mais ils ont fini par s'incliner 4-2 en finale, après avoir battu la Géorgie 4-1 en huitièmes de finale, la Chine 4-0 en quarts et Israël 4-1 en demies. Même affaiblie par les forfaits, l'équipe de France avait de quoi inquiéter les Japonais dans cette finale entre les deux meilleures équipes du monde, et cela a effectivement été le cas.

Merci les filles !

La finale a débutée par les -90kg et Alexis Mathieu a été battu par Goki Tajima, mais dans la foulée, la championne du monde des  +70kg Romane Dicko a mis ippon Wakaba Tomita en 42 secondes. Joseph Terhec (+90kg) a ensuite cédé face à Hyoga Ota, mais une fois de plus, la France a égalisé par l'une de ses judokates, Sarah-Léonie Cysique (-57kg). Joan-Benjamin Gaba (-73kg) a perdu le cinquième combat contre Kenshi Harada, et tout reposait alors sur les épaules de Marie-Eve Gahié (-70kg), qui devait absolument battre Saki Niizoe pour emmener cette finale dans un septième match décisif. Mais la Japonaise l'a mise ippon, et a donc offert la victoire à son équipe. Malgré la défaite, c'est tout de même une cinquième médaille pour la délégation française dans ces Mondiaux de Tashkent, après celles en bronze d'Amandine Buchard (-52kg), Manon Deketer (-63kg) et Julia Tolofua (+78kg), et bien sûr l'or décroché par Romane Dicko (+78kg). Un bien meilleur bilan que l'an passé (mais les Mondiaux se déroulaient en juin, juste avant les JO, avec une équipe remaniée), où la France avait remporté l'or grâce à Clarisse Agbegnenou et l'argent par équipes mixtes. Prochain rendez-vous mondial : à Doha l'année prochaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.