XV de France : Willemse et cette drôle de Marseillaise...

XV de France : Willemse et cette drôle de Marseillaise...©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 18 mars 2022 à 14h49

Sud-Africain de naissance, Paul Willemse, devenu un pilier des Bleus, admet avoir ressenti des émotions contrastées pour sa première Marseillaise...



Il est quasiment devenu indispensable. A 29 ans, Paul Willemse, qui a découvert le XV de France en 2019, est un élément incontournable des Bleus, et il l'a de nouveau prouvé vendredi dernier à Cardiff. Auteur d'un 13/13 aux plaquages, celui qui a dû jouer l'intégralité de la rencontre en raison de l'absence de Romain Taofifenua, positif au Covid-19, a tout simplement été le meilleur tricolore lors de cette courte victoire des hommes de Fabien Galthié face aux Gallois (13-9). Et il est particulièrement confiant avant le crunch de samedi soir (21h) contre les Anglais, qui peut permettre aux Bleus de remporter leur premier sacre depuis 2010 dans le Tournoi des 6 Nations, et aussi leur premier Grand Chelem depuis 12 ans. "On sait à quel point on est bons. A l'intérieur du groupe, on pense qu'on a la meilleure mêlée du monde", a-t-il ainsi confié au Guardian.

Un rêve d'enfant qui s'envole...

Dans cet entretien avec le quotidien britannique, le Sud-Africain de naissance est également revenu sur sa première avec le XV de France en 2019, et sur la drôle d'émotion qu'il a ressentie pendant la Marseillaise, alors qu'il s'imaginait plutôt faire ses grands débuts internationaux sous le maillot des Springboks... "Quand j'ai commencé à chanter la Marseillaise, j'ai su, à ce moment précis, que mon rêve d'enfant venait de s'envoler. Je me souviens d'avoir été submergé par l'émotion. Et même aujourd'hui, en y repensant, je suis encore submergé par toutes les émotions contradictoires que j'ai ressenties ce jour-là." Et si jamais la France venait à affronter l'Afrique du Sud en quarts de finale de la prochaine Coupe du monde, ce qui est fort possible ? "Je ne sais pas comment je réagirais, avoue le deuxième ligne montpelliérain après une longue pause. Peut-être que je ressentirais à nouveau ces émotions contradictoires..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.