Six Nations (F) : Un « crunch » à Chaban-Delmas qui va battre un record

A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365 : publié le mardi 23 avril 2024 à 20h40

Toutes deux invaincues dans l'édition 2024 du Tournoi des 6 Nations féminin, la France et l'Angleterre ont rendez-vous ce samedi à Bordeaux pour un choc qui s'annonce intense et qui sera disputé devant un public nombreux.

Les Bleues sont face à leur destin. Ce samedi, sur la pelouse du Stade Chaban-Delmas de Bordeaux, les joueuses de Gaëlle Mignot et David Ortiz ont rendez-vous avec l'Angleterre pour le choc de clôture du Tournoi des 6 Nations féminin. Les deux équipes, qui n'ont pas encore connu la défaite dans la compétition, vont s'affronter avec comme enjeu le titre. Mais, alors que les Red Roses sont en quête d'un sixième Grand Chelem de suite, les Tricolores ont l'envie chevillée au corps de mettre fin à cette domination sans partage, elles qui n'ont plus connu le bonheur de remporter le Tournoi depuis 2018. Pour cela, les joueuses du XV de France pourront compter sur un soutien populaire massif dans l'antre habituel de l'Union Bordeaux-Bègles. En effet, dans un communiqué, la Fédération Français de rugby (FFR) a déjà annoncé qu'il y aura plus de spectateurs que jamais pour un match des Bleues.

Le record absolu est encore loin

« Le record d'affluence pour un match de rugby féminin en France sera battu avec déjà plus de 22 000 billets vendus, est-il affirmé. Le précédent record avait été établi à Grenoble l'an dernier à l'occasion du match France-Pays de Galles du Tournoi des 6 Nations 2023, avec 18 604 spectateurs. » Une affluence qui reste toutefois encore loin du record absolu, établi l'an passé à Twickenham lors du succès des Anglaises face aux Françaises dans un match indécis avec 58 498 spectateurs massés dans le temple du rugby outre-Manche. La FFR, de son côté, avance que cette « finale » du Tournoi « s'annonce d'un niveau et d'une intensité folle dans un stade où l'ambiance promet d'être au rendez-vous pour vivre en France la grande fête du rugby féminin à Bordeaux ». En tout cas, cela confirme une montée en puissance, avec des rencontres du championnat de France Elite 1 qui ont dépassé les 6 000 spectateurs en février et mars dernier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.