Top 14 - Castres : Revol n'est plus candidat à la présidence de la LNR

Top 14 - Castres : Revol n'est plus candidat à la présidence de la LNR©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le lundi 28 décembre 2020 à 18h19

Le président du Castres Olympique Pierre-Yves Revol a fait savoir dans une interview à La Dépêche du Midi qu'il n'était plus candidat à la présidence de la Ligue nationale de rugby, car il doit s'occuper de son club.


Président de la Ligue nationale de rugby depuis 2012, Paul Goze a décidé de ne pas briguer un troisième mandat. Pierre-Yves Revol, le président du Castres Olympique, avait été sondé par d'autres présidents de Top 14 pour succéder à Goze, et n'avait pas dit non. Mais ce lundi, dans une interview à La Dépêche du Midi, le président du CO a fait savoir qu'il n'était plus candidat, car il préfère s'occuper de son club, actuellement avant-dernier du Top 14, avec deux matchs en retard à disputer.

Revol : "Je ne peux pas laisser le club au milieu du gué"

"Vous savez je n'ai pas officialisé ma candidature. J'avais dit aux présidents de Top 14 qui m'ont sollicité pour prendre ce poste que j'étais prêt à l'envisager mais que j'allais discuter avec le président de la Fédération française de rugby pour voir si nous pourrions bien travailler ensemble dans l'intérêt de tous avant de revenir vers eux. Mais là le club, après cette nouvelle défaite à domicile, est en grand danger. Je ne peux plus envisager de consacrer du temps à une campagne électorale et à régler des problèmes institutionnels. Je m'occupe de ce club depuis 32 ans. Je ne peux le laisser au milieu du gué. J'aurais bonne mine d'être président de la LNR si le club est relégué en Pro D2. Je veux prioriser le sauvetage du CO. J'ai vécu avec ce club des moments fabuleux et d'immenses satisfactions. Le moment est trop difficile pour que je prenne le risque de me disperser. Les présidents qui m'ont sollicité, je pense, le comprendront et sauront trouver un autre candidat pour exercer cette responsabilité qui n'était pas pour moi un objectif de carrière. Nous sommes l'un des rares clubs en France, avec Toulouse et Clermont, à être toujours resté dans l'élite et je veux tout faire pour qu'il en soit encore ainsi en fin de saison. Je dois trouver des solutions pour remédier à la situation et y mettre l'énergie nécessaire. Le CO est le onzième budget du Top 14. Durant une décennie, il a optimisé ses moyens au mieux et ses performances grâce à un formidable collectif et un état d'esprit exceptionnel. Même si cette année ce n'est pas pour jouer les premiers rôles, ce collectif et cet état d'esprit, il faut les retrouver pour se sauver." Reste donc à trouver un nouveau candidat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.