Béziers - Décès Dominici : " Cette histoire a fait beaucoup de mal à Domi "

Béziers - Décès Dominici : " Cette histoire a fait beaucoup de mal à Domi "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le lundi 04 janvier 2021 à 18h15

Pour le manager de Béziers David Aucagne, le projet de rachat du club est pour beaucoup dans le décès de Christophe Dominici, le 24 novembre dernier.


Le 24 novembre dernier, Christophe Dominici décédait dans le parc de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) suite à une chute d'une dizaine de mètres depuis le toit d'un bâtiment désaffecté. Six mois plus tôt, après avoir pensé qu'il pourrait réaliser son rêve, l'ancien ailier vedette du XV de France avait appris que le projet de rachat du club de Béziers (Pro D2) né de l'initiative d'investisseur des Emirats mais dont il était le représentant venait d'être rejeté une seconde fois par la DNACG, gendarme financier de la Ligue de rugby. La fois de trop pour Dominici et les Emiratis, définitivement contraints de ranger leurs illusions au placard. Pour David Aucagne, directement menacé par ce projet mais resté malgré tout manager de l'ASBH, il ne fait aucun doute que l'échec de son ancien coéquipier en équipe de France et sa disparition tragique le 24 novembre 2020 à l'âge de 48 ans sont étroitement liés. « Je pense que cette histoire lui a fait beaucoup de mal, et j'ai l'impression qu'il s'est fait avoir (...) Je me dis que si ça s'était passé différemment, on n'en serait pas arrivé là, mais voilà... » avoue l'entraîneur de Béziers ce lundi dans Midi Olympique, où l'ancien demi d'ouverture de Toulouse évoque avec du recul les six mois que vient de traverser le club biterrois. A l'époque, le natif de Vichy n'était plus souhaité, Dominici n'ayant pas prévu de l'inclure dans ses plans si elle venait à endosser, comme il l'avait longtemps pensé, le costume de directeur sportif de l'ASBH. Aucagne ne cache pas qu'il l'a mal vécu sur le moment.

Aucagne : « Je regrette que "Domi" ne m'ait pas appelé »

« Je le vivais un peu difficilement, car je connaissais un peu "Domi", on s'était croisé en équipe de France. Je l'appréciais plutôt, je trouvais ça un peu dommage, même si je comprenais aussi qu'il n'était pas facile de venir me voir sachant qu'ils ne comptaient pas sur moi ». Dans cette histoire, c'est d'ailleurs ce coup de fil que Dominici n'a jamais passé à Aucagne, pas plus qu'il n'a cherché à le rencontrer pour lui parler dans le blanc des yeux du sort qu'il lui réservait, que le vainqueur du Challenge européen avec Pau en 2000 garde en travers de la gorge. « Je regrette que "Domi" ne m'ait pas appelé, ou de ne pas l'avoir appelé moi, reconnaît Aucagne, sans cacher qu'il n'a jamais cru à ce rachat. C'est quelqu'un que je connaissais, que j'appréciais à l'époque. Je regrette, oui... Ca n'aurait peut-être pas changé grand-chose, mais je l'aurais eu de vive voix, au moins. » Ancien coéquipier au Stade Français du héros de l'exploit des Bleus face aux All Blacks en 1999, Christophe Laussucq avait confié lui aussi récemment que Dominici n'était plus le même depuis l'été dernier et ce rachat avorté de Béziers. « Comme toujours, il avait mis beaucoup d'énergie et de passion dans ce projet, qu'il a finalement pris de plein fouet. » Un avis partagé par beaucoup de proches du regretté Domi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.