CM 2023 : La billetterie à l'unité ouvre mardi soir

CM 2023 : La billetterie à l'unité ouvre mardi soir©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 13 septembre 2022 à 09h58

Si vous souhaitez assister à une ou plusieurs rencontres en particulier de la Coupe du monde, qui aura lieu en France en septembre et octobre 2023, c'est dès mardi à 18h que ça se passe pour acquérir des billets match par match.



La semaine dernière a marqué le J-365 avant la Coupe du monde en France et le match d'ouverture déjà tant attendu entre les Bleus et les All Blacks, au Stade de France. A désormais moins d'un an du coup d'envoi, on passe de la symbolique au concret avec l'ouverture, mardi, de la billetterie à l'unité. Celle-ci fait suite aux packs Ville et Equipe mis en place précédemment, qui permettent - comme leur nom l'indique - de regrouper plusieurs matchs dans un même stade ou pour suivre une nation en particulier. Pour rappel, neuf villes accueilleront la compétition (Lille, Saint-Denis, Nantes, Lyon, Saint-Etienne, Bordeaux, Nice, Toulouse, Marseille) et l'intégralité du dernier carré aura lieu au Stade de France ainsi que deux quarts de finale, les deux autres ayant lieu à l'Orange Vélodrome.

A partir de 18h, il sera donc possible d'acquérir un ou plusieurs tickets match par match, y compris pour le match d'ouverture (8 septembre) et/ou la finale (28 octobre). Mais les tarifs, bien évidemment, varieront : un Samoa - Chili du premier tour, à Bordeaux, sera disponible pour dix euros dans la catégorie la plus basse, tandis qu'un billet de première catégorie pour la finale avoisinera les 1 000 euros (950 euros exactement)... Faites vos jeux, et surtout vos choix, en espérant ne pas être recalé dans la file d'attente en fonction de l'affiche. Le XV de France, en plus de la rencontre d'ouverture, jouera ensuite à Lille, Marseille et Lyon, respectivement face à l'Uruguay (14 septembre), la Namibie (21 septembre) et enfin l'Italie (6 octobre), avant de basculer a priori vers son quart de finale au Stade de France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.