Rallye/Ogier : «Si vous m'aviez dit ça...»

Aurélien Canot, Media365, publié le lundi 13 mai 2024 à 11h46

Vainqueur ce week-end au Portugal de son 60eme rallye dans la catégorie WRC, Sébastien Ogier avoue après avoir amélioré son propre record de succès qu'il n'aurait jamais pensé pouvoir se vanter un jour de posséder une telle collection. Même s'il est encore loin de la marque impressionnante de Sébastien Loeb.

Et une de plus qui fait soixante. Trois semaines après avoir décroché en Croatie sa 59eme victoire depuis ses débuts en WRC, Sébastien Ogier (40 ans) a encore mis le curseur plus haut, ce week-end au Portugal, en ajoutant un 60eme succès (record) dans la catégorie à sa collection. Après-coup, le Gapençais sacré huit fois champion du monde n'était pas peu fier d'avoir amélioré son propre record (NDLR : Le Finlandais Markku Alén comptait lui aussi 59 victoires en WRC avant dimanche). Ogier savourait d'autant plus qu'il ne s'attendait jamais au moment pour lui d'effectuer ses premiers tours de roues à ce niveau d'atteindre un jour pareil total, plus encore sur ces terres ô combien symboliques pour lui, où tout avait commencé. "Ce serait incompréhensible de dire que je ne suis pas super content. Si vous m'aviez dit en 2010 lors de ma première victoire ici au Portugal que j'allais atteindre les soixante victoires quatorze ans plus tard, je n'aurai pas pu y croire. Ce genre de nombre est incroyable", appréciait Ogier, qui compte désormais à lui seul un succès de plus que les quatre pilotes en activité cumulant le plus de victoires (Neuville, 20, Tänak, 19, Rovanperä, 12 et Evans, 8).

Ogier : "Il faut juste en profiter"

En revanche, l'octuple étoilé, qui assure "se concentrer pour gagner" chaque rallye auquel il participe mais sans pour autant "regarder vraiment (son) nombre de victoires", est encore très loin de Sébastien Loeb et de ses 80 succès en WRC. Mais cela ne fait pas pour autant partie de ses préoccupation futures. Pour Ogier, le plus important est de savourer à chaque sortie qu'il effectue (NDLR : Il ne participe plus que partiellement au Championnat du monde) et de finir le plus près possible d'une nouvelle victoire. "Je ne sais pas ce que donnera le futur pour moi, il faut juste en profiter et être content une nouvelle fois d'être sur la plus haute marche du podium", a ainsi bien insisté dimanche le vainqueur de ce rallye du Portugal qui fait partie de ses préférés (NDLR : Six succès, contre sept au Mexique et neuf à Monte-Carlo).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.