Patinage artistique (F) : L'émotion et l'étonnante défense de Valieva

Patinage artistique (F) : L'émotion et l'étonnante défense de Valieva©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mardi 15 février 2022 à 17h32

Kamila Valieva était bien sur la glace, mardi. La jeune patineuse russe, suspendue après un contrôle positif puis finalement autorisée à concourir, a pris la première place du programme court et terminé très émue. Elle avait auparavant livré sa défense.



Elle a donc pu finalement concourir ce mardi à Pékin et prendre part à l'épreuve individuelle féminine de patinage artistique en disputant le programme court. Après plusieurs jours de longue incertitude, Kamila Valieva a (re)fait son apparition sur la glace devant un maigre public. Avec bonheur et émotion. Contrôlée positive à un produit interdit (le trimétazidine) fin décembre, la jeune Russe de 15 ans avait été suspendue initialement puis un appel a été interjeté et le Tribunal Arbitral du Sport a finalement validé la levée de sa suspension provisoire, lundi.

En lice pour une deuxième médaille d'or à Pékin après celle glanée par équipes au début des Jeux Olympiques disputés en Chine, Valieva, contrôlée le 25 décembre à Saint-Pétersbourg lors du Championnat de Russie par l'agence antidopage russe (un résultat connu le 8 février), aurait justifié son contrôle positif devant le TAS par l'ingestion de médicaments prescrits pour... son grand-père afin de soigner un problème au coeur. Expliqué par une ingestion accidentelle, par inadvertance ou mélange, ce contrôle a donc permis une levée de suspension provisoire. En attendant l'analyse de l'échantillon B de la prodige russe.

Quelques larmes après sa prestation

Présente sur la glace mardi, Kamila Valieva s'est illustrée en prenant la première place du concours en affichant 82,16 points à l'issue du programme court. Apparue sous les applaudissements d'une assistance confidentielle, la Championne d'Europe 2022, vêtue d'une robe mauve, a été la 26eme patineuse à s'élancer et a réussi à faire front dans un climat très particulier.

Bien qu'ayant signé son plus mauvais score de la saison en compétition internationale et une faute sur la réception de sa première figure, l'athlète russe a justifié son statut de favorite en terminant sa prestation sans faute majeure. Elle n'a laissé transparaitre aucune émotion jusqu'à la fin de son programme, encouragée par des membres de la délégation russe installés en tribunes. Mais Valieva était très touchée après son passage. Enfoui dans les bras de son entraîneure Eteri Tutberidze, son visage ne trahissait pas sa grande émotion. L'adolescente, qui avait déjà craqué il y a quelques jours à l'entrainement, a semblé verser quelques larmes. Elle reviendra jeudi pour le programme libre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.