Taekwondo : Laurin était "venue chercher l'or"

Taekwondo : Laurin était "venue chercher l'or"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 27 juillet 2021 à 15h59

Déjà un sacré caractère pour Althéa Laurin qui, malgré sa belle récompense du jour, ne fait pas mystère de ses ambitions. Ce qui ne l'empêche pas de prendre les choses du bon côté. Cap, évidemment, sur Paris 2024.



Althéa Laurin a remporté mardi la septième médaille olympique du clan français, décrochant le bronze en taekwondo. Championne d'Europe, elle affichait néanmoins une pointe de déception en dépit de son jeune âge, 19 ans seulement : "Je suis ravie, c'est un honneur, même si j'étais venue chercher l'or, donc ce n'est pas forcément la couleur que je voulais... Mais je vais m'en satisfaire et plutôt m'en réjouir, car c'est rare d'être médaillée olympique à mon âge." Laurin était commentée en direct sur France 3 par Gwladys Epangue, son idole : "C'est un honneur de pouvoir suivre ses traces, elle est très inspirante et m'a donné des conseils en amont. Même après la déception de la demie, elle a eu les mots pour me remotiver. Je l'en remercie, tous les athlètes qui sont passés par là donnent forcément cette force."

"Je ne m'en rends pas forcément compte"

Epangue avait elle-même été bronzée en 2008, à Pékin, participant à l'excellente tenue globale des Bleus dans la discipline. Depuis l'arrivée du taekwondo au programme olympique en 2000, l'équipe de France a remporté au moins une médaille à chaque édition, surtout grâce à ses femmes puisque Pascal Gentil est le seul athlète masculin à avoir été récompensé (bronze en 2000, puis en 2004). Ensuite, Myriam Baverel a pris l'argent en 2004, Epangue le bronze en 2008, Anne-Caroline Graffe l'argent et Marlène Harnois le bronze en 2012, puis Haby Niaré l'argent en 2016 et donc Laurin le bronze en 2021.


"Je ne m'en rends pas forcément compte", conclut-elle sur son ton si particulier, affichant un calme presque robotique. "Quand la médaille sera bien exposée autour de mon cou, j'en prendrai pleinement conscience." Douze ans après avoir opté pour le taekwondo alors qu'elle partait s'inscrire au karaté. Heureusement, elle s'était trompée de file d'attente (comme elle le révélait il y a peu pour Phosphore Mag) !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.