PSG : Malaise au centre de formation

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 26 avril 2024 à 10h09

Certains dysfonctionnements, notamment en raison d'un management très critiqué, auraient été observés à la formation dans le nouveau centre d'entraînement du PSG à Poissy.

Sportivement, tout va pour le mieux au PSG, qui vient d'enchaîner à Lorient un troisième succès consécutif sur le même score (4-1), après ceux à Barcelone, en quarts de finale retour de la Ligue des champions, et contre l'OL. En lice pour un inédit quadruplé, le club de la capitale pourrait être sacré champion de France pour la 12e fois samedi face au Havre. Un club parisien qui dispose désormais d'un outil de travail à la hauteur de ses ambitions avec un centre d'entraînement ultramoderne à Poissy, où sont regroupées ses différentes équipes, masculines et féminines. Mais il existerait un vrai malaise au sein du centre de formation. "L'ambiance est lourde : personnel éducatif en arrêt, management critiqué, absentéisme, mécontentement des parents et malfaçons des locaux", expliquait la semaine dernière L'Equipe. Responsable de l'éducation des jeunes joueurs parisiens, Mehdi Rahoui, est particulièrement montré du doigt pour son management, tout comme, dans une moindre mesure, le responsable administratif, Lucas Vigneron.

Une situation "catastrophique" ?

Concernant Rahoui, "si certains lui reconnaissent d'avoir mis de l'ordre, d'autres lui reprochent un management dur, sec, suspicieux avec plus de surveillants, un manque de reconnaissance pour le travail réalisé par le corps enseignant", poursuit le quotidien sportif, qui ajoute qu'une enquête interne pour harcèlement a été demandée au Comité social et économique (CSE) du PSG. Une professeure de français a récemment été congédiée, et deux autres sont en procédure contre le club après avoir été licenciés. Alors qu'un autre enseignant l'économie a même fait l'objet d'une plainte pour attitude inappropriée, et les élèves ont été entendus par la police. Des élèves, comme Ethan Mbappé, qui doivent prendre des cours particuliers pour compenser leur retard. Pour RMC, qui cite une source proche du club, la situation serait même "catastrophique", et "on se demande surtout comment Mehdi Rahoui est arrivé à la tête de ce secteur éducation du PSG, il n'a pas du tout le profil". Et de citer le cas d'un élève "martyrisé", qui serait de la famille de l'émir du Qatar. Ce dernier, récemment de passage à Poissy, a-t-il évoqué le sujet ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.