Paris 2024 : Dupont est " chaud ", Ntamack ne dit pas non

Paris 2024 : Dupont est " chaud ", Ntamack ne dit pas non©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mercredi 06 avril 2022 à 16h31

Antoine Dupont et Romain Ntamack se confient sur une éventuelle participation aux Jeux Olympiques de Paris en 2024.



L'été 2024 sera une grande fête en France. L'Hexagone a décroché les Jeux Olympiques qu'il se fait une immense joie d'organiser. Ces Jeux de Paris se dérouleront du 26 juillet et 11 août 2024 et seront le centre du monde au niveau sportif à ce moment-là. C'est dans un peu moins de deux ans et demi mais c'est aussi presque demain. Le temps file, notamment dans le sport où il faut se préparer ardemment en amont pour espérer briller et aller le plus haut, loin, vite, possible.

Ces Jeux de Paris 2024 attireront les stars comme tous les quatre ans. Teddy Riner espère en être notamment. Et en rugby ? Il n'y aura pas la discipline traditionnelle jouée à 15 éléments mais le rugby à VII. L'occasion de voir l'actuel meilleur joueur du monde qui, pour rappel, est français ? Oui, il n'est pas impossible de voir Antoine Dupont, récent vainqueur du Grand Chelem avec le XV de France dans le Tournoi des VI Nations dont il a été élu le meilleur joueur, prendre part à l'énorme rendez-vous frappé des cinq anneaux légendaires.

Dupont : « Il y a un temps d'adaptation nécessaire, mais je suis chaud »

Un an après la Coupe du Monde 2023 qui aura également lieu en France, la star de Toulouse et des Bleus pourrait apparaitre sur les terrains et évoluer dans une équipe française à sept joueurs. « C'est sûr que ça m'attire de faire les JO à Paris. La volonté est là, mais je ne suis pas le seul décideur. Ce n'est pas le même sport, les mêmes efforts. Il y a un temps d'adaptation nécessaire, mais je suis chaud », a ainsi confié Antoine Dupont au Parisien, mercredi. Son compère Romain Ntamack ne dit pas non, non plus. « Moi, je n'y ai pas vraiment pensé... Il faut voir comment ça se déroule. Il y a une équipe de France à 7 avec des joueurs déjà sélectionnés. S'il y a un appel, pourquoi pas répondre présent et se formater à ce rugby ? En plus, ça se passe à Paris, ce serait beau d'y disputer deux événements planétaires deux ans de suite. »


Ntamack : « Il nous faudrait quelques mois pour nous acclimater »

La préparation physique pourrait notamment permettre ce magnifique enchainement des deux compétitions. « Les entraînements et les préparations ne sont pas les mêmes. Un joueur du 7 aurait des difficultés au niveau du jeu, mais sur le cardio, il serait à l'aise. Pour nous, ce serait plus difficile de nous adapter à 7. Même si les matchs sont plus courts, les efforts sont plus longs et ça va plus vite. Il nous faudrait quelques mois pour nous acclimater et espérer disputer un tournoi de rugby à VII », observe le jeune demi d'ouverture toulousain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.