Jeux Olympiques : Pourquoi joue-t-on au rugby à 7 et pas à 15 ?

A lire aussi

Fabien Le Floc'h, Media365 : publié le lundi 04 mars 2024 à 22h07

Mis en lumière par Antoine Dupont, le rugby à 7 attire de plus en plus les foules depuis son apparition aux Jeux Olympiques en 2016, à Rio de Janeiro.

Aidée par Antoine Dupont, l'équipe de France de rugby à 7 a remporté dimanche à Los Angeles le deuxième Sevens World Series de son histoire, 19 ans après. De quoi rêver un peu plus d'une médaille cet été durant les Jeux Olympiques de Paris 2024. Une compétition que le XV de France de Fabien Galthié regardera à la télévision, puisque le rugby à 15 est banni des compétitions olympiques depuis 1924 et les Jeux Olympiques disputés, déjà, à Paris.

Retour en 2016

À l'époque, seules trois nations participent au tournoi (États-Unis, Roumanie et France) et le climat délétère de la finale entre Français et Américains poussent le CIO à exclure le sport des compétitions olympiques. Les nations britanniques et celles de l'hémisphère sud ne voulaient pas y participer, car « pour eux le rugby était un sport d'hiver, il n'était pas possible pour eux de jouer au rugby à 15 l'été », a expliqué en 2023 Alban Moga, membre de la Fédération Française de Rugby (FFR), à France Bleu. Pendant près d'un siècle, il ne sera tout simplement plus question de rugby.

C'est en 2016 que le ballon ovale fait son retour aux Jeux Olympiques, sous l'impulsion de Bernard Lapasset, ancien président de la FFR et de l'International Rugby Board (IRB). Beaucoup plus spectaculaire que le rugby à 15, la discipline attire les spectateurs, attirés par les espaces et le jeu rapide durant une rencontre qui ne dure que 14 minutes. Mais il est aussi beaucoup plus facile pour une nation de développer une équipe, féminine comme masculine, puisque le nombre de joueurs requis est faible et que cela ne nécessite que peu d'équipements. Les Fidji sont ainsi doubles champions olympiques en titre chez les hommes. Cette discipline colle donc beaucoup plus aux valeurs olympiques que le rugby à 15.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.