Portrait : Patrice Martin, le petit prince du ski nautique

Portrait : Patrice Martin, le petit prince du ski nautique©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 03 décembre 2021 à 15h58

Champion français le plus titré de l'histoire, Patrice Martin est une véritable légende du ski nautique et du sport tricolore. Et le Nantais était particulièrement précoce...



Un palmarès long comme le bras. Avec 12 titres de champion du monde de ski nautique, 34 titres de champion d'Europe, 6 sacres lors des Jeux Mondiaux ou encore 26 records du monde, Patrice Martin est une icône de sa discipline, et du sport français, puisqu'il est tout simplement le champion tricolore le plus titré de l'histoire. Et il a presque commencé au berceau. Car s'il a réellement débuté le sport à 4 ans, fait sa première compétition nationale à 8 ans et remporté sa première épreuve internationale à l'âge de 10 ans à Vitoria (Espagne), il a en réalité découvert le ski nautique bien plus tôt, comme le révélait son père Joël dans un entretien avec la RTS (Radio télévision suisse) en 1982, alors que le jeune champion était tout juste majeur.

"Des moments très, très durs"

"Il a commencé à deux ans, même s'il ne faisait pas tout de suite des figures, il a d'abord fait du ski sur mes épaules, entre mes jambes. Il a peut-être fait deux ou trois tours la première année, et puis un autre à trois ans, tout doucement... (sourire)", confiait alors son fier paternel. Et le duo, malgré quelques tempêtes, ne s'est jamais désuni, comme le racontait Patrice Martin en 2017. "Ce qu'il y a d'extraordinaire, c'est que le couple a été là, et qu'on a réussi quelque chose tous les deux, racontait-il à France 3 Pays de la Loire. Et au-delà de ça, souvent les couples enfant/champion et parent/entraîneur ne durent pas dans le temps, il y a toujours une coupure, un échec à la fin. Moi j'ai fait toute ma carrière avec mon père en tant qu'entraîneur. Ça n'a pas été facile, il y a eu des moments très, très durs, des moments de combat, mais on a réussi jusqu'au bout, et gagné jusqu'au bout."

Il a marqué à tout jamais la discipline

Et c'est d'abord lors de l'épreuve des figures que le Nantais s'est distingué, remportant sa première médaille d'or aux championnats d'Europe en 1978, à seulement 14 ans, du côté de Temple-sur-Lot. Et il allait conserver son titre jusqu'en 1982. Entretemps, il s'était adjugé son premier sacre mondial à Toronto en 1979 et son premier titre lors des Jeux Mondiaux à Berkeley en 1981, toujours en figures. Mais il réussira aussi à performer sur le slalom, avec un premier titre européen en 1985 à Stockholm, puis une médaille d'or lors des Jeux Mondiaux de Karlsruhe la même. Il se distinguera également sur le combiné, avec neuf titres européens entre 1984 et 2001, et six sacres mondiaux consécutifs, de 1989 à 1999. De quoi marquer à tout jamais la discipline avant de prendre sa retraite sportive en 2001. Rapidement surnommé "le petit prince", le jeune champion à la blondeur angélique restera aussi le tout premier à avoir réussi à exécuter un saut périlleux ski au pieds.

Un meilleur souvenir... avec le pape

Mais à l'heure de dresser un bilan de sa carrière, Patrice Martin reconnaît avoir plus été marqué par les rencontres qu'il a pu faire à travers le monde plutôt que par ses (nombreux) succès sportifs. "Je pourrais vous dire mes titres de champion du monde, notamment le premier et le dernier, répondait-il récemment à Jurisportiva, qui l'interrogeait sur ses plus beaux souvenirs de ski nautique. Les deux que j'ai eu en France ont une saveur particulière aussi car j'ai pu être suivi par mes proches. Mais pour moi, mon meilleur souvenir sportif, ce sont les rencontres. C'est un peu particulier mais c'est notamment ma rencontre avec le pape Jean-Paul II en 1979. Je l'ai rencontré à Castel Gandolfo, la résidence estivale du pape. Je l'ai revu plusieurs fois après. Tout le monde n'a pas la chance de le rencontrer et de baiser l'anneau papal. Sans le ski nautique, je n'aurais jamais vécu de moment comme ceux-là."

Patrice Martin a ensuite bien négocié son après-carrière, prenant la tête de la Fédération française de ski nautique et de wakeboard (FFSNW) et intégrant le conseil d'administration du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), dont il a tenté, en vain, d'être élu à la présidence pour succéder à Denis Masseglia. Et si c'est finalement Brigitte Henriques qui a été choisie en juin 2021, Patrice Martin a été nommé administrateur de l'Agence Nationale du Sport, en tant que représentant des Fédérations non-olympiques. Le "petit prince" n'a sans doute pas fini de faire parler de lui...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.