ASSE : Onze supporters condamnés à de la prison avec sursis et des interdictions de stade

ASSE : Onze supporters condamnés à de la prison avec sursis et des interdictions de stade©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 23 novembre 2022 à 19h50

Aucun supporter ne reçoit de la prison ferme après l'affaire Saint-Etienne - Auxerre, où des fumigènes avaient provoqué jusqu'à des débuts d'incendie après le match dans les tribunes de Geoffroy-Guichard. Mais ce n'est pas passé loin.



Six mois plus tard, le verdict a été rendu dans l'affaire de l'envahissement de terrain et surtout de jets de fumigènes à l'issue de Saint-Etienne - Auxerre, en barrage retour pour l'accession en Ligue 1 qui avait vu les Bourguignons remonter parmi l'élite (1-1, tab : 4-5) : onze supporters ont été condamnés à des interdictions de stade allant de deux à cinq ans, mais aussi à de la prison avec sursis allant de deux mois à un an. En grande majorité, ils proviennent tous des Green Angels ou Magic Fans, les deux groupes principaux de fans des Verts. Ils sont tous âgés de 21 à 34 ans. Le condamné à un an d'emprisonnement avec sursis, bien que récidiviste, échappe aux huit mois ferme qui avaient été requis la semaine dernière, mais il devra suivre des soins psychologiques.

Parmi les coupables, un militaire devient inéligible pour trois ans, tandis que le président des Magic Fans - également inculpé, mais pour qui la relaxe était plaidée - parvient à rester pompier professionnel grâce à l'absence de mention dans son casier judiciaire. Au moins quatre des prévenus ne devraient pas faire appel, comme l'a indiqué à l'AFP Me Laurent Vérilhac, "satisfait que le tribunal ait su complètement raison garder et ne pas sombrer dans le côté un peu disproportionné donné à cette affaire, et rendu des décisions très individualisées en corrigeant au besoin les préventions avec des relaxes partielles, avec des sanctions minorées par rapport aux réquisitions". Enfin l'ASSE et la LFP ont obtenu un euro symbolique de dommages et intérêts, pour préjudice lié à l'image. Pour rappel, les Stéphanois avaient déjà été sanctionnés de trois points au classement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.