OM : Un faux Longoria soutire 15 000 euros à un supporter

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 01 mars 2024 à 13h04

Quelques conversations Messenger ont suffi à ce que ce fan des Olympiens bascule et verse une somme conséquente à quelqu'un qu'il pensait être le dirigeant espagnol.

Pablo Longoria est la cible de beaucoup de maux chez les supporters de l'Olympique de Marseille. Mais tout de même, il ne ferait jamais ça... Un fan originaire de Salon-de-Provence a été escroqué de 15 000 euros par un individu se faisant passer pour le président de l'OM, comme l'a expliqué l'infortuné à BFM TV : "Il a brisé ma vie, je lui ai dit qu'il avait brisé une famille. Je suis en instance de divorce, j'ai beaucoup de frais à payer et en même temps je m'occupe de mes enfants qui n'y sont pour rien. Je suis dans le désarroi complet."

"Je suis tombé dans le piège. J'ai fait confiance"

Mais l'intéressé reste persuadé qu'il s'agit du véritable Pablo Longoria ! Le compte semble pourtant clairement factice, ne serait-ce que par l'orthographe ou un nombre d'abonnés insignifiant. L'escroc envoie notamment une photo d'un reçu qui doit lui permettre de retirer de l'argent, 80 000 euros promis au total. En attendant, la seule vérité consiste bien en l'avance fournie par le supporter floué... "Il y a certaines législations, il y a des lois et je suis tombé dans le piège. J'ai fait confiance."

En plus de ce "nombre d'abonnés pas très cohérent", le rédacteur en chef adjoint de Techamp;Co, Raphaël Grably, précise : "Il y a pas mal de photos associées à l'OM, le but est de construire un faux passif et une histoire pour faire croire que ce compte, avec son historique, est là depuis un petit moment." Parmi les messages envoyés par l'usurpateur, on peut voir (les fautes ont été corrigées) : "Ce qui t'arrive avec les frais ne m'étonne pas, je t'ai déjà expliqué ce qu'il s'est passé une fois avec un collègue. Je lui ai porté aide pour qu'il renouvelle son entreprise en faillite en France, je l'ai aidé à hauteur de 100 000 euros. C'était plus que pour toi. Mais il n'avait pas le choix que de régler les frais."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.