OL : Un triste record pour Grosso

OL : Un triste record pour Grosso ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 30 novembre 2023 à 16h30

En étant remercié seulement près de deux mois après sa venue, Fabio Grosso est devenu l'entraîneur le plus éphémère de l'OL depuis 1989.



Comme on le pressentait ces derniers jours et comme cela bruissait encore davantage ces dernières heures, Fabio Grosso n'est plus l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais. C'est maintenant officiel depuis ce jeudi. John Textor, le patron américain du club rhodanien, avait annoncé tranquillement qu'il allait discuter avec l'Italien, qu'il disait apprécier, après la dernière contre-performance de l'équipe contre Lille (0-2), dimanche, et il a donc tranché. Grosso est écarté. C'est fini pour le champion du monde 2006 avec la Nazionale.

Seulement 7 matchs dirigés par Grosso

« Compte tenu des résultats obtenus et après une analyse approfondie de la situation de l'équipe professionnelle, actuellement 18eme de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais a décidé de mettre en œuvre une procédure pouvant aboutir à la rupture du contrat de travail de Fabio Grosso et de ses adjoints, Raffaelle Longo, Francesco Vaccariello, Vittorio Carello, et Mauro Carretta », indique dans un communiqué l'OL qui a décidé de confier l'équipe à Pierre Sage, directeur du centre de formation lyonnais , lequel effectuera un intérim en attendant le nom de l'identité du prochain coach de l'équipe première.

Nommé fin septembre pour remplacer Laurent Blanc et déjà mis à pied , Fabio Grosso ne sera donc resté qu'un peu plus de deux mois à la tête de l'Olympique Lyonnais. Une durée très courte qui en fait l'entraîneur le plus éphémère du club rhodanien depuis 1989. L'ancien latéral gauche n'aura dirigé Alexandre Lacazette, Corentin Tolisso et leurs partenaires que 7 matchs (de championnat). Le précédent « triste record » à ce niveau était détenu par Sylvinho, resté 12 matchs en 2019. Le bilan de Grosso ? Une seule victoire (1-0 à Rennes), 2 nuls et 4 défaites. Le Transalpin n'aura pris que 5 points sur 21 possibles. En près de 30 ans à la tête de l'OL, Jean-Michel Aulas, l'ancien président, n'avait écarté que 4 techniciens en cours de saison : Guy Stéphan, Hubert Fournier, Sylvinho et Peter Bosz.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.