Ligue 1 : Uber Eats bientôt remplacé par McDonald's comme nom officiel ?

Axel Allag, Media365, publié le mardi 05 mars 2024 à 11h06

Le championnat de France de football, appelé "Ligue 1 Uber Eats" depuis 2020 pourrait bientôt avoir un nouveau naming, avec "Ligue 1 McDonald's", selon les informations de RMC Sport.

La Ligue 1 devrait prochainement changer de nom. Depuis 2020, le championnat de France de football est sponsorisé par Uber Eats mais le contrat liant l'entreprise de livraison et le championnat de France arriverait à son terme d'ici la fin de saison, selon nos confrères de RMC. Daniel Riolo s'est montré sûr de ses informations lundi soir dans l'After Foot concernant un changement de naming. "Uber Eats était le partenaire de la Ligue 1 pour 15 à 16 millions d'euros par an. Ils ne voulaient pas continuer à ce prix-là. Donc ils se sont dits: 'On va, donner beaucoup moins', surtout qu'il n'y avait pas grand-monde sur les rangs pour devenir le partenaire naming (...) Et là, un dossier a été déposé sur le bureau de Vincent Labrune. Lui en récoltera les fruits, mais il n'a rien fait pour, puisque c'est venu de tout en haut. Le dossier qui est arrivé sur son bureau, avec une somme rondelette, c'est le dossier McDo (McDonald's). Ils n'ont pas tellement envie que ça se sache. Ils n'ont pas encore prévu la comm' pour la malbouffe et tout, ils sont en train de bosser dessus", a avancé Riolo.

60 millions d'euros sur une période de trois ans ?

Ainsi, McDonalds' pourrait prendre la suite, avec une offre de 20 millions d'euros par saison à la ligue sur une période de 3 ans. "Le ministère des Finances a évidemment promis quelques contreparties à ce sponsor pour qu'il s'associe à la Ligue 1. Ce sera environ 60 millions d'euros sur une période de trois ans, c'est une nette augmentation par rapport à ce que donnait Uber Eats. C'est quand même beaucoup d'argent. Maintenant, ils bossent pour savoir comment ils vont l'annoncer", a continué Riolo sur les antennes de RMC. Auprès de nos confrères du Figaro, McDonald's a tenu à réagir : "Nous ne commentons pas les rumeurs, ni les montants associés. En tant que partenaire privilégié du sport amateur, et du football en particulier, nous sommes naturellement particulièrement sollicités et à l'écoute des opportunités de soutien au sport français".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.