PSG (F) : Baltimore visée par une plainte

PSG (F) : Baltimore visée par une plainte©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365, publié le vendredi 30 septembre 2022 à 21h58

La joueuse du PSG, Sandy Baltimore, est visée par la plainte d'une ancienne amie qu'elle aurait agressée physiquement.



Les affaires judiciaires autour du PSG s'empilent. Après l'épisode Didier Ollé-Nicolle et les innombrables péripéties de l'affaire Hamraoui, une nouvelle frasque est sortie ce vendredi. D'après le Journal Du Dimanche, elle concerne Sandy Baltimore. Cette dernière est visée par une plainte pour "violences ayant entraîné une incapacité de travail n'excédant pas 8 jours." L'hebdomadaire avance avoir eu accès au document officiel, datant du mois de mai, dans lequel apparait le récit de la plaignante.

C'est une ancienne amie de la joueuse. Elle explique avoir coupé les ponts en raison d'un différent d'ordre privé. Mais plusieurs semaines plus tard, la jeune femme de 21 ans aurait reçu un message de Sandy Baltimore l'invitant à la revoir pour échanger. "J'ai constaté que Mme Baltimore était très agressive à mon égard, elle faisait de grands gestes dans ma direction, je lui ai donc demandé pourquoi elle faisait de si grands gestes comme cela, si elle faisait ça pour me frapper" aurait déclaré l'ex-amie de Sandy Baltimore avant de détailler l'agression physique dont elle aurait été victime tout près de chez elle à Bois-Colombes.


"C'est à ce moment qu'elle m'a porté rapidement trois coups de poing au niveau du visage. Elle a enchaîné avec un quatrième coup de poing qui m'a fait tomber au sol. Je n'ai pas perdu connaissance mais j'étais tétanisée" a-t-elle délivré comme version aux policiers. Une agression qui lui a valu trois jours d'Incapacité Totale de Travail. Contactée par le JDD, la joueuse du PSG a reconnu avoir "porté un premier coup." En revanche, elle a livré une version différente des faits, arguant qu'il y a eu des échanges de coups. La police devra démêler le vrai du faux dans cette nouvelle affaire judiciaire secouant le football tricolore.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.