Amical : Les Bleus ont régalé

Amical : Les Bleus ont régalé©Panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mardi 29 mars 2022 à 23h05

Larges vainqueurs de l'Afrique du Sud mardi soir à Lille (5-0), les Bleus, emmenés par un Kylian Mbappé auteur d'un doublé, ont fait le spectacle.



S'il ne fallait pas s'attendre à une vraie montée en régime au vu de l'adversité - l'Afrique du Sud a proposé une opposition beaucoup moins coriace que la Côte d'Ivoire il y a quatre jours (2-1) -, l'équipe de France a eu le mérite d'afficher un visage encore plus séduisant pour boucler ce premier rassemblement de l'année. Les Bleus ont fait respecter leur standing avec un effectif pourtant bien remanié par rapport à leur dernière sortie, avec les incorporations de deux nouvelles têtes notamment, Jonathan Clauss et William Saliba, ainsi que des retouches dans toutes les lignes.

Un nouveau bijou pour Mbappé

S'il fallait tirer un enseignement de ce match, c'est que la vie en Bleu est plus facile avec Kylian Mbappé. Remis sur pied, le Parisien a encore illuminé la soirée de son talent. On a senti dans son jeu une forme de légèreté, sur ses dribbles, ses accélérations, ses choix. Un visage bien connu chez Mbappé. Ce qui l'est peut-être moins, c'est la qualité de l'attaquant sur des frappes lointaines. Car une fois de plus, le prodige s'est occupé de tout pour débloquer la situation d'un but absolument magique. Servi par Antoine Griezmann suite à un joli rush du Mâconnais côté droit, Kylian Mbappé a déclenché une merveille de frappe venue épouser la lucarne droite (1-0, 23e). Un petit bijou qui n'est pas sans rappeler le but quasi identique qu'il avait inscrit dans cette enceinte, il y a deux mois.


Dans la foulée, les Bleus ont doublé la mise grâce à l'éternel Olivier Giroud, autre gagnant de ce rassemblement. L'avant-centre de l'AC Milan a profité d'un nouveau service de Griezmann pour se mettre en position de frappe après avoir mystifié deux jours, avant d'enchaîner par un tir croisé victorieux (2-0, 33e). Les tricolores ont ensuite joué libérés, avec beaucoup de mouvement. Décomplexé, Clauss aurait pu débloquer son compteur d'une belle frappe (50e), tandis que Mbappé (52e), puis Digne (64e) ont touché du bois. Didier Deschamps a ensuite procédé à une logique rotation, et Mbappé, toujours aussi intenable, a provoqué un penalty qu'il s'est chargé de transformer sans trembler (3-0, 76e).

Les remplaçants ont participé à la fête

Tout aurait pu s'arrêter là, mais les entrants tenaient à participer à la fête. Wissam Ben Yedder a salé l'addition d'un but de renard (4-0, 81e), avant que Mattéo Guendouzi ne boucle le festival sur une belle frappe enroulée, débloquant ainsi son compteur en équipe de France A après avoir distillé sa première passe décisive (5-0, 90e+2). Du travail bien fait pour des Bleus sur une phase ascendante, avec une 7e victoire de rang, plus belle série sous l'ère Deschamps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.