Bleus : T. Hernandez élogieux envers Rabiot

Emmanuel LANGELLIER, Media365, publié le samedi 15 juin 2024 à 14h38

Theo Hernandez était face aux journalistes, samedi matin. Le latéral gauche a notamment évoqué l'Autriche, Adrien Rabiot, son avenir au Milan et son frère Lucas.

Pour son entrée en lice dans l'Euro2024, l'équipe de France va se frotter à l'Autriche, lundi soir (21h00) à Düsseldorf. Faisant partie des principaux favoris à la succession de l'Italie, les Bleus devront se méfier d'une équipe accrocheuse capable de leur causer des soucis. Il faudra notamment tenter de la prendre de vitesse pour la mettre en difficulté et réussir ce premier match pour entamer idéalement la compétition. Pour cela, Didier Deschamps comptera évidemment sur Kylian Mbappé mais aussi sur un côté gauche souvent en verve. Le sélectionneur national s'appuiera sur Theo Hernandez, probable titulaire en défense sur ce flanc-là.

« Rabiot, un très grand joueur »

« On est en train de travailler plusieurs choses, a expliqué le défenseur de l'AC Milan, présent en conférence de presse samedi en fin de matinée. On a préparé plus de tactiques que ça (celle vue en préparation), et on verra lundi ce qu'on va faire. On sait que j'aime bien attaquer, la phase offensive, mais on a travaillé plusieurs trucs et on verra lundi ce qu'on va faire. Quand j'attaque, je suis plus à l'aise, je suis plus content, mais il faut défendre, aussi. Devant, on a du monde pour attaquer. » Sur le côté gauche, Theo Hernandez devrait retrouver Adrien Rabiot à propos duquel il s'est montré élogieux. « "Adri" est un très grand joueur, j'aime bien jouer avec lui. Quand je monte, il peut être un peu derrière pour couvrir dans mon dos, et quand il monte, je peux rester en place, aussi. Il m'aide, il me dit quoi faire », a-t-il dit.

Theo Hernandez flou sur son avenir

Le joueur de 26 ans, souvent capitaine cette saison à l'AC Milan quand Davide Calabria était absent, a par ailleurs refusé de s'exprimer clairement sur son avenir au sein du club italien. « Je suis à 100 % sur cet Euro. SI je dois rester à Milan ou partir, on verra après », a confié Theo Hernandez qui s'était accroché durant la saison avec Denzel Dumfries, le défenseur de l'Inter Milan qu'il va croiser de nouveau face aux Pays-Bas, le 21 juin. « Je reste calme. C'est normal entre l'Inter et le Milan la rivalité est importante. Ce qu'il s'est passé ce jour-là, ça arrive. Si je le croise je lui dis bonjour sans problème », a souri le cadet des frères Hernandez qui a son frère Lucas, victime en fin de saison d'une rupture des ligaments croisés au genou, tous les jours au téléphone. « C'est une situation un peu triste, a reconnu le Milanais. Il a eu cette blessure au genou au premier match de Coupe du Monde (en 2022), là il s'est encore blessé avant l'Euro, mais je parle tous les jours avec lui. Il va mieux, et j'espère qu'on ira le plus loin possible pour lui, aussi. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.