CM 2022 : Le Brésil, avec Neymar, se balade face à la Corée du Sud

CM 2022 : Le Brésil, avec Neymar, se balade face à la Corée du Sud©Panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le lundi 05 décembre 2022 à 21h54

Les Brésiliens menaient 4-0 à la mi-temps lundi devant les Sud-Coréens, dépassés mais qui ont sauvé l'honneur en seconde période (huitièmes de finale du Mondial 2022).



Cette équipe du Brésil est de plus en plus effrayante. La formation entraînée par Tite n'est pas favorite pour rien dans ce Mondial et l'a encore démontré en 8es de finale ce lundi soir, face à l'infortunée Corée du Sud. C'est le jeune prodige madrilène Vinicius Junior qui a ouvert le score pour les Brésiliens d'un bel enroulé du droit suite à un centre fort à ras de terre signé Raphinha, après seulement 7 minutes de jeu. De quoi donner clairement le ton...

D'autant que le revenant Neymar permettait au favori auriverde de doubler la mise sur penalty au quart d'heure de jeu, suite à une tentative de dégagement de Woo-young Jung qui touchait Richarlison dans la surface coréenne. Le même Richarlison concluait du gauche au sol une action collective brésilienne à la demi-heure de jeu, pour déjà porter le score à 3-0.

Neymar de retour, Richarlison encore buteur

Mais le calvaire coréen en première période n'était pas terminé pour autant. Le Brésil allait ainsi alourdir le score à la 36e minute sur un contre remarquablement mené. Richarlison avançait dans l'axe avant de servir Vinicius. Ce dernier se fendait d'une offrande lobée pour la volée payante du pied droit de Lucas Paqueta. 4-0, le score au repos pour des auriverde en feu. En début de seconde période, Heung-min Son haussait le ton d'un enroulé du droit, depuis le côté gauche de la surface brésilienne. Alisson déviait de l'épaule gauche.

En face, Raphinha ne se calmait toujours pas et Seung-gyu Kim se couchait à temps pour dévier sa tentative à la 54e minute de jeu. La réduction de l'écart sud-coréenne intervenait à un quart d'heure de la fin. Suite à un coup franc mal repoussé dans l'axe par la défense du Brésil, Seung-ho Paik osait une belle frappe croisée du gauche à près de trente mètres qui faisait mouche. Plus rien n'allait néanmoins être marqué dans cette partie. Et avec ce succès, le Brésil se qualifie brillamment pour les quarts de finale et envoie, accessoirement, un message aux autres nations. Un message très clair.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.