Ghana : Addo, ''comme tout le monde'', était ''très triste en 2010''

Ghana : Addo, ''comme tout le monde'', était ''très triste en 2010''©Media365

Rédaction Media365, publié le vendredi 02 décembre 2022 à 03h05

Ghana - Uruguay, vendredi, marquera les retrouvailles explosives entre les deux pays.



La date a été soulignée à grands traits dans tous les agendas au Ghana : ce vendredi 2 décembre (16h), au Al-Janoub Stadium d'Al-Wakrah, les Black Stars retrouvent l'Uruguay, de sinistre mémoire pour un pays où pas un supporter n'a oublié la main de Luis Suarez et le penalty raté d'Asamoah Gyan, un 2 juillet 2010 à Johannesburg. Avant ce match décisif pour la qualification du Ghana, dans un groupe H où une place reste à prendre derrière le Portugal, déjà assuré de jouer les huitièmes de finale, le sélectionneur Otto Addo s'est évertué à dédramatiser.

« J'étais très triste en 2010 »

« Pour moi, c'est un match normal, a estimé le technicien, dans des propos repris sur le site officiel de la Fédération ghanéenne de football. Mais comme tout le monde, j'étais aussi très triste en 2010 lorsque cet incident (sic) s'est produit et nous avons raté notre chance de passer aux demi-finales, mais cela fait douze ans et vendredi ce sera un match différent, avec une approche différente. Nous sommes suffisamment confiants pour savoir que nous pouvons les battre et passer au tour suivant. »

« Nous devons nous concentrer sur notre stratégie, a de son côté prévenu le milieu de terrain Thomas Partey, qui avait 17 ans à l'époque. Ce qu'il s'est passé en 2010 restera à jamais gravé dans nos mémoires. Mais c'est un match totalement différent désormais avec des joueurs totalement différents ».

André Ayew, seul rescapé

Seul joueur du groupe actuel présent à l'époque, André Ayew aura son rôle à jouer, mais Otto Addo s'est bien gardé de mettre en avant l'ancien Marseillais, qui porte le brassard. « André (Ayew) sera important pour nous comme tout le monde, a poursuivi le coach, avant de conclure. Il a vécu ce qui s'est passé en 2010. Nous savons qu'avec un travail d'équipe et un travail acharné, nous pouvons accomplir beaucoup de choses dans cette Coupe du monde. Nous reprenons progressivement et je sais que les garçons montreront beaucoup de combativité et de passion. Je suis sûr que nos efforts seront récompensés et que nous passerons à l'étape suivante. » Cela passe par un résultat positif contre la Céleste, ce vendredi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.