Cet acteur qui s'oppose à la Coupe du monde au Qatar

Cet acteur qui s'oppose à la Coupe du monde au Qatar©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 31 août 2022 à 16h02

A moins de deux mois du coup d'envoi, le Mondial qatari ne fait toujours pas l'unanimité. Pour l'acteur Vincent Lindon, "on se laisse dévorer par l'argent rouge de sang".



"Je ne regarderai pas la Coupe du monde, je pourrai dormir l'esprit tranquille." Grand amateur de football, Vincent Lindon est remonté contre la prochaine Coupe du monde, qui aura lieu au Qatar du 20 novembre au 18 décembre. Ce premier Mondial disputé en hiver ne manque pas de faire polémique, notamment en raison de ses stades climatisés et, surtout, du sort réservé aux ouvriers et aux travailleurs étrangers. Plusieurs dizaines d'entre eux, qui manifestaient pour réclamer le paiement de leurs salaires en retard, ont d'ailleurs été récemment arrêtés. Et des milliers de travailleurs migrants auraient trouvé la mort sur les chantiers de construction des stades depuis 2010 dans l'émirat.

"On est dans un asile géant"

"Je ne comprends pas comment nos contemporains font pour arriver à comprendre quelque chose, à supporter de marcher la tête en bas et les pieds en l'air, a dénoncé l'acteur de 63 ans sur France 5, dans l'émission « C à vous ». On est dans un asile géant. La même année, on organise des Jeux d'hiver dans un pays où il n'y a pas de neige. Et pour le Mondial, où il fait 60 degrés à l'ombre, on a construit 10 ou 12 stades réfrigérés. C'est une aberration climatique, sans parler des droits de l'homme. J'aimerais me transformer en une star du football et organiser une conférence de presse pour annoncer mon refus de participer au Mondial. Cela encouragerait les autres à suivre le mouvement." Erling Haaland et les Norvégiens avaient d'ailleurs dénoncé la situation au Qatar lors des éliminatoires, alors que leurs supporters appelaient au boycott. Ce que les joueurs n'ont finalement pas fait. Invité un peu plus tôt de France Inter, Vincent Lindon avait déjà critiqué l'organisation de ce Mondial dans l'émirat. "Aujourd'hui, on se laisse dévorer par l'argent rouge de sang", avait-il regretté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.