Bleus : Giroud, le retour du patron

Bleus : Giroud, le retour du patron©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le dimanche 20 novembre 2022 à 12h39

Olivier Giroud commençait à comprendre qu'il serait titulaire face à l'Australie mardi, il sait désormais qu'il sera la pointe des Bleus pour la totalité de la Coupe du Monde (après le forfait de Karim Benzema). Comme en 2018.



Les malheurs de Karim Benzema ont toujours fait les bonheurs d'Olivier Giroud. C'est l'histoire de la vie de ces deux hommes, particulièrement du second, en équipe de France. Lui mieux que personne sait qu'il ne serait pas en position de s'emparer du record de buts historique de Thierry Henry (51 contre 49 à l'entame de ce Mondial) si l'attaquant du Real Madrid n'avait pas été snobé par Didier Deschamps durant près de six ans. Alors qu'il était annoncé hors de la sélection il y a encore quelques semaines, à cause de sa prétendue incapacité à être remplaçant, le voilà titulaire pour la deuxième Coupe du Monde de suite à la pointe de l'attaque des Bleus. Même sans marquer le moindre but, ça ne nous avait pas trop mal réussi en 2018...

Numériquement, il semblait envisageable qu'un huitième joueur offensif rejoigne la sélection à Doha avant lundi soir, au plus tard - Didier Deschamps a jusqu'à 24 heures avant le début du premier match pour compléter son effectif. Comme Karim Benzema l'a précisé lui-même, il préfère "laisser la place à quelqu'un qui pourra aider à faire une belle Coupe du Monde". Alors, puisqu'il n'y aura finalement pas de remplaçant, ce message était-il destiné à Olivier Giroud ? Ce serait une belle preuve d'une relation normalisée et pacifiée entre les deux attaquants. Mais tout reste à faire pour l'ancien avant-centre de Montpellier, qui n'a toujours juré que par le rebond au pied du mur. Dans la forme de sa vie à l'AC Milan, après s'être relevé une énième fois, il peut potentiellement écrire la plus belle page de sa carrière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.