Laura Flessel persona non grata à Paris

Laura Flessel persona non grata à Paris©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le samedi 23 juin 2018 à 13h45

Alors que se tient ce samedi 23 juin la journée olympique, la ville de Paris a signifié à la ministre des Sports qu'elle n'était pas la bienvenue. En cause, une histoire de subventions, précise Le Parisien.

Persona non grata.

Laura Flessel n'est en effet pas la bienvenue dans la ville de Paris. Pourtant, ce samedi 23 juin est une journée importante pour le sport français, et donc pour la ministre des Sports. Dans plusieurs villes de France, il s'agit de la journée olympique qui met à l'honneur les valeurs de l'olympisme français, précise Le Parisien. Or, la ville a signifié à Laura Flessel qu'elle n'était pas "la bienvenue sur les bords de Seine". Cet événement, organisé en collaboration avec le CNOSF (Comité national olympique du sport français), doit rassembler une centaine de sportifs français.
Mais comme l'explique Le Parisien, l'État a versé au CNOSF une subvention de 200 000 euros. Tout en précisant que cet argent ne servait pas aux "événements organisés à Paris", ce que la ville de Paris n'a guère apprécié.



Du côté du ministère des Sports, on argue que l'État a fait des efforts en 2017 "pour financer les journées olympiques à Paris". Mais ces subventions étaient différentes, dans la mesure où Paris était en phase de candidature pour l'attribution des JO 2024. Selon le ministère, "la province a été privilégiée cette année", un argument qui fait bondir les élus parisiens, précise le quotidien. Laura Flessel s'est rendue samedi à Saint-Quentin en Yvelines, où se trouve notamment le Vélodrome qui sera utilisé pour les JO 2024.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.